Le devoir d’inventaire de l’indépendantisme catalan

par Nico Salvado
indépendantisme catalan

La gauche de l’indépendantisme catalan ouvre la porte à une auto-critique des politiques menées qui ont conduit à la déclaration d’indépendance unilatérale de 2017. 

“L’Europe soutiendra le processus d’indépendance de la Catalogne” ;  “avec une majorité parlementaire mais uniquement avec 48% des voix il est possible de mener à terme une feuille de route indépendantiste”, “l’indépendance en 18 mois est réaliste”.

Les mantras érigés par les partis indépendantistes et le gouvernement de la Catalogne – avec le recul – apparaissent comme des théories erronées. Tout mouvement politique au monde contient sa part d’auto-critique. Un exercice que se refusaient jusqu’ici les partis indépendantistes.

indépendantisme catalanLe devoir d’inventaire, pour reprendre la formule du Premier ministre Lionel Jospin suite aux années Mitterrand, commence en Catalogne. Timidement. Car les trois présidents au pouvoir depuis 2011, Artur Mas, Carles Puigdemont et Quim Torra ne veulent pas en entendre parler. Du coup, c’est la gauche indépendantiste (ERC) , en pleine mue pragmatique, qui ouvre le bal.

L’indépendantisme catalan sans majorité

Le président d’ERC Oriol Junqueras et la secrétaire générale Marta Rovira, l’un en prison et l’autre en exil en Suisse, offrent une nouvelle lecture du processus indépendantiste dans un petit livre Tornarem a vencer.  “Le mouvement indépendantiste a besoin de plus de musculature sociale et, surtout, il doit se développer dans les grandes métropoles. Étant majoritaire, il est très difficile d’accéder démocratiquement à l’indépendance. Sans être majoritaire, c’est impossible” écrivent les deux leaders d’ERC. Ce début d’auto-critique sera la doctrine du parti pour les prochaines élections catalanes face au jusqu’au-boutisme du camp Puigdemont.

Soyons honnête et juste :  ni la droite du Partido Popular au pouvoir de 2011 à 2018, ni les socialistes qui ont pris la relève n’ont exprimé la moindre auto-critique quant aux politiques menées envers la Catalogne cette dernière décennie. Chacun en tirera ses propres conclusions.

Lire aussi : Les 1001 pièces du puzzle indépendantiste

 

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales