Destitution de Torra : nuit tendue à Barcelone

par Rédaction Equinox

Le président de la Catalogne, Quim Torra est destitué de son poste par le Tribunal Suprême Espagnol au motif de désobéissance. La situation à Barcelone en direct sur Equinox. 

ACTUALISER LE DIRECT

22h28 : Les cars de police circulent dans les rues à toute allure pour mettre fin à la manifestation. Notamment à Urquinaona. Vidéo: Marc González et Guillem Ramos


22h26 : Les manifestants quittent le parc de la Ciutadella et forment au passage des barricades de fortune sur la Ronda Sant Pere. Photo : Marc González. Contenidors terra Ronda Sant Pere inhabilitació Torra / Marc González


21h44 : La police démonte les barricades formées devant le parlement.

21h39 :

21h38 : Video: Marc González


21h35 : Une centaine de manifestants devant le parlement de Catalogne dont quelques dizaines qui lancent des projectiles sur la police. Les Mossos d’Esquadra ont annoncé une charge imminente.


21h34 : Video: Marc González


21h32. Parlement de Catalogne.

WhatsApp Image 2020 09 28 at 21.30.34 1


21h31 : Arrivée en trombe d’une dizaine de fourgons de la Brigada Mobil des Mossos d’Esquadra pour protéger l’entrée du parlement de Catalogne.


21h30 : Jets de pierres en direction de la police dans le parc Ciutadella devant le parlement.


21h23 : Sans aucune force de police présente sur les lieux, le ministère catalan de l’intérieur dirigé par l’indépendantiste Miquel Sàmper a clairement laissé entrer les manifestants dans le parc du parlement. En revanche, pour éviter un incident avec Madrid la préfecture espagnole était lourdement protégée par les Mossos d’Esquadra.


21h21 : Petites tensions au parc de la Ciutadella.

WhatsApp Image 2020 09 28 at 21.20.23


WhatsApp Image 2020 09 28 at 21.20.22 1

21h19 : Probablement le manifestant le plus original de la soirée.


WhatsApp Image 2020 09 28 at 21.18.24

21h17 : D’autres manifestants ont forcé les portes du Parc de la Ciutadella pour protester devant le parlement de Catalogne.

Image


21h16 : Nouvelle tentative de barricade, Carrer Arago. (Video Guillem Ramos)


20h59 : Un juge espagnol représenté par une tête de porc est pendu dans une rue de l’Eixample.

fanal passeig gracia cdr 280920


20h54 : Les manifestants indépendantistes ont lancé des têtes de porcs sur la police qui barre l’accès de la préfecture espagnole rue Pau Claris (Eixample)- Photo ACN.

foto 3700642


20h52 : Helix, l’hélicoptère des Mossos d’Esquadra survole l’Eixample de Barcelone.


20h51 : Des centaines de personnes dans les rues de l’Eixample. (photo Quico Salles)

Image


20h47 : Tentative de barricade. Rue Pau Claris.

WhatsApp Image 2020 09 28 at 20.45.56

20h45 : Tensions devant le cordon policier barrant l’accès à la préfecture espagnole. Video: Marc González


20h38 : Impossible pour les manifestants de protester devant la préfecture espagnole. La rue Pau Claris est bloquée par la police.


20h05 : Jardinets de Gracia. (Photo Quico Salles)

Image


20h00 : Deux  lieux un peu chauds en ce moment. Jardinets de Gracia (Diagonal) avec des drapeaux espagnols brûlés et 200 personnes à Urquinaona face à la police.

Barcelone


19h56 : Premier manifestant indépendantiste arrêté par la police.


19h53 : L’hymne nationale catalane chantée par les supporters de Quim Torra en direction de Via Laetania


19h40 : Gros bain de foule pour Quim Torra avec des centaines de personnes qui le suivent jusqu’à sa voiture Via Laetania.


19h36 : La sortie de Quim Torra le poing en l’air.


19h33 : Les manifestants de la Plaça Sant Jaume revendiquent les emeutes de l’automne dernier “Urquinaona ho tornarem a fer”  crie la foule (On refera Urquinoana –  en référence à la bataille urbaine du vendredi 18 octobre 2019 sur cette place barcelonaise)

catalogne


19h28 : Simultanément au rassemblement officiel devant le siège du gouvernement, sur les hauteurs de la Diagonal, aux Jardinets de Gracia, les manifestants radicaux des CDR commencent à arriver. (Photo Quico Salles)


19h26 :  En plus du gouvernement, le vice-président d’Òmnium Cultural, la présidente de l’ANC Elisenda Paluzie, la sœur de Carles Puigdemont, l’épouse de Torra, Carola Miró accompagnent la sortie de l’ancien prèsident.


19h23 : Les ministres catalans continueront de gouverner la Catalogne jusqu’aux prochaines élections.


19h23 : Quim Torra et les membres de son gouvernement sortent du Palau de la Generalitat.


19h09 : Cris de “viva independancia” et chants de l’hymne national catalan sur la Plaça Sant Jaume de Barcelone.


19h00 : Rassemblement devant le Palau de la Generalitat.

WhatsApp Image 2020 09 28 at 18.57.32 2 28185907


18h45 : Les premiers manifestants arrivent devant le siège du gouvernement catalan, plaça Sant Jaume de Barcelone. Les associations indépendantistes ANC et Omnium appellent les catalans à se rassembler devant les mairies à 19h. Par ailleurs les comités de défense de la République (CDR) à l’origine des emeutes indépendantistes de l’automne dernier demandent sur Twitter de ne pas rester les “bras croisés”. Les CDR se réuniront à 19h30 aux Jardinets de Gracia, à Barcelone, ils invitent les manifestants à venir munis de sacs poubelles.

barcelone


18h42: “Catalans et Catalanes, maintenez la pression” lance Quim Torra, en référence à la phrase qu’il avait lui-même déclaré aux indépendantistes les plus radicaux et qui lui avait été particulièrement reprochée par les unionistes y voyant une incitation à la violence. “Peuple de Catalogne, cela a été un immense honneur. Je n’aurais jamais imaginé être le président de la Catalogne. Vous m’avez à votre service” conclut-il avant de lire une déclaration en anglais pour les médias étrangers.


18h34: “Je continuerai de travailler pour l’indépendantisme” déclare Quim Torra dans son discours d’adieu.


18h32: Quim Torra se félicite de la gestion de l’épidémie par son gouvernement, et ajoute qu’aucun indépendantiste n’a “profité” de la situation sanitaire pour son projet politique.


18h28: “Que nous ne soyons pas arrivés au chemin de la liberté ne veut pas dire que nous ayons reculé” scande le président qui en appelle à l’union des forces indépendantistes.


18h25: “La seule manière d’avancer est la voie démocratique” indique Quim Torra qui annonce qu’il fera un recours contre sa destitution auprès des institutions européennes.


18h20: Quim Torra comparait depuis la galerie gothique du Palais de la Generalitat et commence son allocution par un hommage aux victimes du Covid19.


17h48: Le Barça apporte son soutien à Quim Torra, et estime dans un communiqué que la sanction est “disproportionnée” et constitue une atteinte “à la volonté démocratique des citoyens exprimée dans les urnes”.


17h39: Des manifestations sont convoquées ce soir à travers la Catalogne. Les grandes associations ANC et Omnium appellent à manifester à 19h devant la mairie de Barcelone, tandis que les CDR, habituellement plus musclés, convoquent leurs membres à 19h30 au croisement Diagonal-Passeig de Gràcia.


17h35: Le président catalan fera une déclaration institutionnelle depuis le Palau de la Generalitat à 18h.


16h55: Quim Torra vient de recevoir la notification de sa condamnation, qui devient donc effective.


15h25 : A part quelques journalistes, la plaça Sant Jaume de Barcelone, devant le siège du gouvernement est presque vide. Une dizaine de manifestants scandent “Président, vous n’êtes pas seul”.

WhatsApp Image 2020 09 28 at 15.39.54


15h15 : Le tribunal supérieur de justice catalan indique que la sentence prend effet immédiatement. De fait, Quim Torra est invité à quitter le siège du gouvernement, le Palau de la Generalitat, plaça Sant Jaume à Barcelone.


14h40 : L’extrême-gauche indépendantiste (La Cup) appelle à une mobilisation massive dans les rues et places de Catalogne. Les comités de défense de la République (CDR) à l’origine des emeutes indépendantistes de l’automne dernier demandent sur Twitter de ne pas rester les “bras croisés”. Les CDR se réuniront à 19h30 aux Jardinets de Gracia, à Barcelone, ils invitent les manifestants à venir munis de sacs poubelles.


14h37 : Carles Puigdemont via son association bruxelloise “Conseil pour la République” appelle à une mobilisation ce soir à 19h devant les mairies catalanes.


14h32 : Maintenant que la sentence est publiée, le gouvernement espagnol doit publier un décret pour destituer Quim Torra. Ce dernier quittera alors la présidence de la Catalogne. Le gouvernement catalan publiera à son tour un décret nommant le vice-président Pere Aragones président par intérim. Ce dernier pourra gouverner de manière relative sans pouvoir faire adopter des lois ou remanier son cabinet. En revanche, il sera possible de publier des décrets dans des situations d’urgence comme la lutte contre le Covid. Les élections, si elles ne sont pas rendues impossibles par la crise sanitaire, auront lieu le 30 janvier.


14h31 : Le chef de l’extrême-gauche indépendantiste Carles Riera (CUP) lance sur Twitter un appel à la mobilisation dans la rue pour protester contre la sentence.


14h25 : Ada Colau maire de Barcelone dénonce dans un tweet “la politisation du pouvoir judiciaire qui continue d’alimenter les conflits. La destitution du président Torra pour une bannière est un non-sens, peu importe le nombre de divergences que nous avons. La Catalogne a besoin d’une nouvelle étape: élections, dialogue et leadership pour sortir de la crise.”


14h19 : Selon TV3, Quim Torra est en réunion avec son avocat Gonzalo Boye dans le Palau de la Generalitat, plaça Sant Jaume.


14h00 : Quim Torra attend la communication officielle du Tribunal qui doit lui être adressée personnellement pour quitter son poste. Il sortira du Palau de la Generalitat, plaça Sant Jaume de Barcelone, avec tout son gouvernement et les Mossos d’Esquadra en tenue de parade.


14h : Le parlement à majorité indépendantiste n’investira pas de remplaçant. Comme le souhaite Carles Puigdemont il faudra attendre la convocation automatique d’un scrutin en vertu de la loi électorale. Le délai pour que les élections soient convoquées est relativement long. Le scrutin aura lieu probablement le 30 janvier prochain. En attendant, c’est le vice-président de la Generalitat, l’indépendantiste modéré de gauche (ERC), Pere Aragonès qui deviendra président catalan par intérim.


13h55 : Le gouvernement espagnol dit qu’il respecte les décisions judiciaires. L’exécutif du socialiste Pedro Sánchez ne fait aucun commentaire et se borne à dire qu’il respecte les décisions des juges.


13h50 : Les associations indépendantistes ANC et Omnium appellent à une concentration à 19h pour protester contre la sentence destituant le président Quim Torra. Les comités de défense de la République (CDR) à l’origine des émeutes indépendantistes de l’automne dernier manifesteront à 19h30 aux Jardinets de Gracia, à Barcelone.


13h45 : Le président est destitué pour ne pas avoir retiré un ruban jaune (symbole indépendantiste) de la façade du siège du gouvernement catalan durant les campagnes électorales du printemps dernier. Le Tribunal Suprême estime que le président catalan a désobéi de manière “opiniâtre et obstinée” à la Commission électorale, chargée de veiller à la neutralité des pouvoirs publics lors des élections. Il indique aussi que Quim Torra est libre d’exprimer son identité politique, mais pas de désobéir à un organe constitutionnel chargé du bon fonctionnement des processus électoraux.

Quim Torra est condamné à 18 mois d’inégibilité et une amende de 30.000 euros pour délit de désobéissance envers l’autorité publique, considérant qu’il a désobéi de manière réitérée et obstinée aux ordres de la Commission électorale pour qu’il retire les symboles concernés sur les édifices de la Generalitat pendant la campagne des élections du 28 avril 2019.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales