Un Espagnol se fait injecter le vaccin russe contre le Covid

par Rédaction Equinox
covid espagne

Le premier étranger à se porter volontaire pour tester Spoutnik V, le vaccin russe, est un Espagnol. Portrait. 

Il s’appelle Carlos Moraga et vit depuis une dizaine d’années à Moscou pour exercer son travail de journaliste au sein du média Russia Today. Cet Aragonais ne peut plus rentrer chez lui en Espagne en raison des restrictions frontalières dues au Covid. Pour retrouver sa famille et ses amis, Carlos saute le pas et accepte d’être l’un des 40.000 volontaires pour tester Spoutnik V, le vaccin russe.

Dans une interview au pure player El Español, Moraga explique le parcours pour s’injecter Spoutnik V. Au départ le vaccin était réservé aux Russes. Il y a une dizaine de jours, il a été possible pour les étrangers de se porter volontaires. Le journaliste a dû alors effectuer un prélèvement sanguin et remplir un formulaire. Une fois écarté le risque d’allergie et déclaré comme non porteur d’une maladie grave. il a été admis sur la liste des personnes vaccinables.

Dans l’attente des anticorps

La première étape consiste à effectuer un test PCR pour vérifier si le patient est déjà porteur d’anticorps. Ensuite, une première injection du vaccin est effectué. Le patient est suivi quotidiennement. Carlos Moraga n’a ni fièvre, ni symptômes du Covid.

covid espagne vaccin21 jours plus tard arrivera alors la seconde injection. Logiquement d’ici là, le patient est censé développer déjà quelques anticorps.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, Carlos Moraga est dans l’attente de recevoir sa seconde injection, d’obtenir le résultat de ses anticorps et de savoir s’il pourra revenir à court terme en Espagne.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales