Pollution Barcelone : l’Eixample irrespirable

par Nico Salvado
Publié le Modifié le
pollution Barcelone

Le gouvernement catalan déclare vouloir sauver des vies face à la pandémie du Covid. Il ne faut pas non plus oublier le fléau de la pollution qui tue chaque année un millier de Barcelonais. 

La trop haute pollution atmosphérique dans la capitale catalane est à l’origine d’environ 7% des décès naturels qui se produisent chaque année. C’est l’une des principales conclusions du rapport 2019 sur la qualité de l’air qui a été présenté ce lundi par la mairie. En plus des morts, selon l’étude, la mauvaise qualité de l’air est la cause directe de 61% des cas d’asthme chez l’enfant et de 22% des cancers du poumon.

Ces calculs ont été effectués en tenant compte de deux valeurs pour mesurer la pollution: la mortalité attribuable aux particules PM 2,5 les nanoparticules et celle attribuable au NO2, le dioxyde d’azote.

Pollution Barcelone : l’Eixample irrespirable

Le quartier le plus touché par la mauvaise qualité de l’air est l’Eixample, 94% de la population respire chaque jour un air qui dépasse tous les taux de pollution recommandés par l’OMS: Le rapport attribue 23% des décès dit « naturels » dans cette partie de la ville à la mauvaise qualité de l’air.

Autre cause d’inquiétude, 26% des écoles de la ville sont exposées à des niveaux de NO2 supérieurs à la limite légale. Les données indiquent que la pollution excessive touche environ 30.000 enfants, dont la moitié est scolarisée dans l’Eixample et le reste est réparti dans tous les autres districts, à l’exception de Nou Barris.

Le conseil municipal espère que la mise en œuvre de la Zone de Basses Emissions et d’autres mesures qui ont été prises pour pacifier la circulation dans la ville pourront améliorer la situation. Un vœu pieux selon le chercheur Jordi Sunyer qui a souligné sur la chaîne municipale Beteve que «Barcelone consacre 60% de son espace public aux véhicules privés» et que, par conséquent, la stratégie ne doit pas être seulement de réduire le trafic, mais aussi d’occuper l’espace public avec plus d’espaces verts et zones piétonnes exclusives.

 

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales