Fermeture de la Casa Batlló dégradée

par Leslie Singla
Casa Batlló à Barcelone

À partir d’aujourd’hui, la Casa Batlló ferme ses portes pour une durée indéterminée. Cette décision a été prise suite aux actes de vandalisme effectués par des travailleurs en grève.

Depuis le 8 octobre, plusieurs travailleurs de Staffpremium sont en grève. Cette entreprise externe fournissait des services à la maison moderniste pour assurer son fonctionnement. Depuis deux semaines, les salariés restaient devant le monument pour protester contre « des abus et la précarité » selon leurs propres mots, contre des « désaccords internes » selon les mots de la Casa Batlló. Plusieurs manifestants ont « causé des dommages irréparables » a indiqué la Casa Batlló dans un communiqué. Le lieu explique également que « des employés ont été agressés et des visiteurs menacés ».

Une douzaine de personnes, soutenues par le syndicat, se réunissait régulièrement devant la façade avec des pancartes et mégaphones. « En raison du volume nocif pour la santé, deux employés ont eu besoin d’une assistance médicale pour problème auditif » poursuit le communiqué. Les tensions ont pris un autre tournant le samedi 24 octobre. Aux alentours de 20h, un groupe de manifestants a commencé à lancer des pierres sur la façade. Des éléments datant de 1906 ont été brisés, alors qu’ils avaient été récemment restaurés. Des feux de bengale et pétards ont également visé le mobilier urbain et des visiteurs.

Assurer la sécurité

Selon Gary Gautier, directeur de la Casa Batlló: «Nous avons fermé parce que les conditions ne sont pas réunies pour garantir la sécurité des employés, des visiteurs et de notre patrimoine mondial sur la voie publique, bien que nous ayons engagé du personnel de sécurité privé pour leur protection. Nous avons fermé pour nous protéger des agressions physiques et pour protéger un bâtiment inscrit au patrimoine mondial au-delà d’une entreprise ». L’oeuvre de Gaudí fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales