Des rendez-vous au SEPE de Barcelone vendus au marché noir

par Rédaction Equinox
sepe barcelone

Des rendez-vous pour obtenir ses allocations chômage au SEPE de Barcelone sont vendus au marché noir.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Le SEPE de Barcelone, l’équivalent du Pôle emploi, est saturé depuis le début de la pandémie. En raison d’une avalanche de chômages partiels. Obtenir un rendez-vous pour faire valoir ses droits n’est pas une sinécure. La condition est même douloureuse pour certains chômeurs qui n’ont toujours pas perçu leur allocation depuis la fermeture forcée du mois de mars.

Marché noir

Certains individus dénués de toute forme de scrupule tirent profit de cette situation en réussissant à obtenir des rendez-vous au SEPE et en les revendant par la suite au marché noir. Ces personnes utilisent un programme informatique qui sollicite continuellement des rendez-vous. Dès qu’une date est publiée par le SEPE, le logiciel la traque et obtient un rendez-vous. Elles sont en suite mises à la vente pour un prix allant de 40 à 90 euros dans les bureaux de Barcelone, Manresa, Pineda, Sabadell, Terrassa ou Cerdanyola.

Certaines boutiques du quartier de Ciutat Vella ont même des affichettes sur leur vitrine avec l’annonce « rendez-vous au SEPE à vendre ».

Faibles risques de sanctions

L’administration a demandé au parquet d’enquêter sur cette affaire.
Aussi scandaleux soit-il, les auteurs ne risqueront pas grand-chose sur le plan pénal. Selon les lois espagnoles, « gérer le traitement d’un rendez-vous administratif par un tiers n’est pas illégal. En revanche « obtenir un rendez-vous fictif en utilisant des données inventées ou avec les données d’autres personnes » est une irrégularité, mais pas un délit.

Pour le moment, les Mossos d’Esquadra n’ont pas commencé leur enquête faute de dépôt de plainte d’une victime ou du parquet.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales