Quand l’Apolo de Barcelone était un parc d’attraction

par Nico Salvado
Publié le Modifié le
apolo de Barcelone

Avant d’être une boite de nuit l’Apolo de Barcelone était un parc d’attraction. 

Barcelone. Avenida del Paral·lel. D’aucuns comparent cette zone avec une espèce de Montmartre catalan en raison de la présence d’une réplique du Moulin Rouge. D’autres préfèrent y voir une sorte de Broadway catalan avec ses théâtres, salles de concerts et discothèques. En tous cas quand elles étaient ouvertes dans l’ancien monde pré-Covid.

Cependant, l’Apolo n’a pas toujours été la discothèque actuelle. En 1935, un Catalan du nom de Vallés Rivera passionné par le quartier de Paral·lel décida d’y installer un parc d’attraction. En lieu et place de l’actuel Apolo. Pendant le conflit mondial, le parc a dû fermer, mais rouvrira de plus belle dans l’après-guerre.

 Sala ApoloSes attractions devinrent célèbres. Les Coves del Drac, une montagne russe souterraine, la Autogruta, une auto-tamponneuse aux véhicules internationaux, la Ciudad Encantada, un labyrinthe. Dans les années 50, le gérant des lieux installa une piste de danse.

Apolo de Barcelone : du parc d’attraction à la boite de nuit

Lors des 70’s catalanes, les attractions passèrent de mode, et le dance floor attira de plus en plus de fans. Peu à peu, les attractions fut retirées, et des travaux eurent lieu pour construire un hôtel et une salle de concert. La piste de danse se convertit en la discothèque actuelle. Aujourd’hui, une partie des attractions reposent encore dans les sous-sols de la mythique boite de nuit.

En bonus, voici une vidéo dans laquelle apparaît le parc d’attraction de l’Apolo. Des images extraites des films Apartado de Correos , El fugitivo de Ambar et Camino Cortado.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales