A Barcelone, l’envie de « célébrer Noël malgré tout »

Par Aurélie Chamerois

Sur le marché de Noël de la Sagrada Familia, commerçants et clients s’activent pour les derniers préparatifs.


Lire aussi : Covid Catalogne – Nouvelles restrictions pendant les fêtes


Le petit parc face au temple inachevé d’Antoni Gaudi s’est rempli comme chaque année de stands de sapins, décorations et idées cadeaux.  Il n’y a pas foule pour ce dernier week-end avant Noël. Un effet d’optique sans doute, la place s’est vidée des habituels touristes mais tous les commerçants assurent avoir réalisé presque le même chiffre d’affaires que les années précédentes.

« On sent qu’il y a l’envie malgré tout de célébrer Noël, raconte Anna sur son stand de fleurs coupées et décorations, même s’ils le célèbrent en petit comité, les gens veulent retrouver l’esprit de Noël chez eux, surtout qu’ils ne vont pas beaucoup pouvoir sortir non plus ». Pas question de dîner à l’extérieur pendant ces fêtes puisque les bars et restaurants devront dès lundi fermer à 15h30. Juan, la soixantaine, se fait composer un bouquet et ajoute quelques feuilles de houx pour sa table. « Dans ma famille, nous avons décidé d’annuler tous les repas de fêtes ensemble, chacun restera chez soi et nous nous enverrons des voeux via whatsapp, explique-t-il, j’achète quand même de quoi décorer la maison, pour que ce soit joli pour nous ». Selon un récent sondage, 80% des Espagnols n’inviteront personne pour le réveillon de Noël.

Un peu plus loin, Assumpta patiente derrière son stand de figurines pour crèches. « Je suis contente que le marché se termine dans quelques jours, j’avais un peu peur des contaminations en étant en contact avec tant de gens » raconte cette discrète quinquagénaire. Elle aussi assure avoir réalisé de belles ventes cette année. « Les gens veulent s’occuper encore plus de leur décoration intérieure » explique-t-elle.

crechePour elle, les fêtes se feront aussi en très petit comité : avec son mari et leur fille. « Je ne veux faire prendre de risque à personne, mes parents sont âgés, raconte-t-elle, c’est un Noël particulier, mais ça ira mieux dans quelques mois, ce n’est pas grave ».  D’ailleurs du caldo aux canellons en terminant par les torrons, rien ne manquera chez Assumpta au traditionnel repas de Noël.

L’espoir du vaccin

La Catalogne permet les repas à 10 personnes lors des réveillons et jours de fêtes mais recommande de ne pas réunir plus de deux familles ou bulles sociales. Des conseils scrupuleusement respectés par beaucoup, même les plus jeunes. Judit et Berta, qui flânent du côté du camion à churros, ne fêteront donc pas le Nouvel An ensemble, malgré un couvre-feu exceptionnellement retardé à 1 heure du matin ce soir-là . « On fête ça ensemble depuis longtemps, c’est notre moment spécial avec les amis, donc c’est un peu énervant de ne pas le faire, raconte l’une des étudiantes, mais comme nous venons tous de bulles sociales différentes, on ne peut pas cette année ». Les deux amies profitent des vacances pour se promener ensemble en plein air et oublier leur déception. « Ce sera pour l’année prochaine! » se résignent-elles en riant.

sagrada familia crecheLe ministre de la Santé espagnol Salvador Illa a confirmé vendredi que la campagne de vaccination débuterait dès le 27 décembre à travers le pays. « Avec le vaccin, nous pourrons retrouver une vie normale, peut-être l’été prochain » assure Juan. Sans oser nous dire s’il fait partie du tiers des Espagnols qui acceptera de se faire vacciner dès les prochains mois.

Recommandé pour vous