Des fêtes de Noël « différentes » pour les Français de Barcelone

Par Leslie Singla
français de barcelone

En cette année particulière, les festivités sont perturbées. Du choix de célébrer Noël dans la capitale catalane à l’impatience de revoir ses proches de l’autre côté de la frontière, les Français de Barcelone vivent différemment ce mois de décembre, en s’adaptant aux mesures en vigueur. Témoignages.

« Nous restons à Barcelone et nous sommes contents, c’est un soulagement » explique Marilyn. Chaque année, les vacances de Noël représentent un véritable casse-tête pour cette famille de cinq, avec trois enfants de 5, 7 et 17 ans. « Nos parents sont divorcés, nous avons des proches éparpillés entre Paris, Aix-en-Provence et Londres donc nous faisons un roulement pour voir le plus de monde possible. Nous dépensons beaucoup d’argent dans les locations de voiture, les vols, les cadeaux, sans parler de coût supplémentaire des tests PCR cette année » explique la Française, installée depuis vingt ans à Barcelone.

français de Barcelone

Marilyn et sa famille

La famille souhaite protéger également les personnes plus âgées et, « à cheval sur les mesures en vigueur », ces dernières ont parfaitement compris cette décision. « Nous n’avons pas de culpabilité, même si nous espérons tout de même que la nouvelle normalité nous permettra d’être présent en décembre 2021 ». En attendant, Marilyn se réjouit d’un Noël avec sa petite famille dans le quartier de Fort Pienc, « et même pas besoin de faire garder le chat ».

français à barcelone

Nadège et ses colocs

Nadège Pegorarotto restera également Barcelone, mais pour des raisons professionnelles. « J’ai fait le choix d’ouvrir mon commerce, habituellement je ne le fais jamais pour Noël afin de pouvoir rentrer en France. Mais comme j’ai dû fermer dans l’année en raison du Covid-19, je ne peux pas me permettre de fermer à nouveau. Les fêtes sont différentes cette année » explique la Toulousaine.

« Heureusement on s’appelle souvent avec ma famille, j’aurai aimé rentrer comme je n’ai pas pu me rendre beaucoup en France ces derniers mois, j’essaye de ne pas me focaliser là-dessus ». Nadège Pegorarotto célèbrera tout de même Noël avec ses colocataires originaires du Chili et d’Argentine. « Ils ne peuvent pas se rendre dans leur pays non plus, donc nous ferons chacun une spécialité pour marquer le coup ».

Se déplacer entre la France et Barcelone

“Avec le confinement en France, l’envie de venir à Barcelone est encore plus forte” explique Yannick Client. Le Français réside entre Strasbourg et l’Espagne depuis plusieurs années, “je travaille la semaine en Alsace et je rentre le week-end à Barcelone”. Confiné en France depuis début novembre, il a décidé de venir passer les fêtes chez lui dans la capitale catalane. « Tous les vols ont été annulés entre les deux villes dernièrement, pour mi-décembre des vols étaient à nouveau disponibles mais à près de 700 euros l’aller retour ».

Outre ces prix onéreux, les restrictions et le résultat de test PCR négatif obligatoire, étaient aussi des facteurs le faisant hésiter à rester dans sa ville alsacienne, mais le Français ne s’est pas découragé. « Avec le froid de France et le couvre-feu, autant aller dans ma résidence à Barcelone. Il y a les restaurants, le soleil et les habitants sont moins déprimés ».

français barcelone

Lucie

Lucie Godefroy fera le chemin inverse. Cette étudiante en chiropratique rentre à Wittenheim, en Alsace pour passer Noël avec sa famille, comme le reste de ses camarades précise-t-elle. Sa décision n’a pas été difficile à prendre cette année, « pas plus que quand j’étudiais a Toulouse, il y a juste moins de vols ce qui est embêtant, deux vols retour ont été annulés » explique la jeune Française.

Beaucoup de francophones ne dérogent pas à la règle et rentreront auprès de leurs proches pour célébrer Noël. Le confinement périmétrique reste en vigueur, mais la Catalogne autorise les déplacements en dehors de la région durant toute la période des fêtes pour rendre visite à des proches.

Recommandé pour vous