La Catalogne a perdu son statut de leader économique en Espagne

par Camelia Balistrou
Catalogne

Selon le rapport 2020 de la « Compétitivité régionale espagnole », la Catalogne a perdu son leadership. Quelles sont les raisons et quelles conséquences sur la région ? Élements de réponse. 

Grande première depuis plusieurs décennies. La région catalane ne fait plus partie du trio historique des régions autonomes espagnoles les plus compétitives du pays. C’est ce que révèle le rapport publié par le Conseil général des économistes d’Espagne. “La compétitivité globale de l’Espagne a baissé de 3,2 %” indique Patricio Rosas Martínez, coordinateur du rapport.

Les trois régions en tête : la Communauté de Madrid, la Communauté Forale de Navarre et le Pays Basque. La seconde bénéficie d’une très grande croissance notamment grâce à son régime fiscal avantageux. Selon Rosas Martínez, le déclassement de la Catalogne s’explique principalement par “la crise institutionnelle” qu’elle a traversée et qui perdure.

Une crise institutionnelle couplée à un déficit budgétaire

« Tout problème institutionnel pèse sur l’économie » confirme le professeur d’économie de l’Université Pompeu Fabra, Guillem López Casanovas, « d’autant plus que la Catalogne n’avait pas les moyens financiers pour amortir l’impact de la crise sur son économie”. 

À cela s’ajoute, le déficit budgétaire de la région. Effectivement, la Catalogne a un statut particulier. « Madrid empêche la Catalogne de s’endetter sur les marchés boursiers et n’a pas le droit de creuser un déficit » explique le professeur d’économie. La Generalitat n’a donc aucune trésorerie. » C’est par exemple, ce qui a empêché l’Espagne d’octroyer des aides aux entreprises pendant la crise sanitaire, alors que la France et l’Allemagne étaient en mesure de le faire. « Il faut impérativement que l’Espagne octroie une rallonge budgétaire à la Catalogne pour mettre en place des aides financières aux entreprises » souligne López Casanovas. 

CfgmH  XIAAor0Z1

Guillem López Casanovas

Enfin, la crise du Covid-19 a évidemment bouleversé la compétitivité de la région. Dans le cas de la Catalogne, l’impact de la pandémie sur l’économie est déjà grave et sera « sévère aussi bien sur plan économique que social » estime Valentín Pich, président du Conseil général des économistes d’Espagne. Pour le président du Conseil, « Il faut donner une continuité aux politiques immédiates à court terme déjà adoptées, telles que la liquidité temporaire aux entreprises, la flexibilité du marché du travail à travers les Ertes, l’octroi d’aides directes aux différents secteurs, et le soutien aux travailleurs, familles et groupes les plus vulnérables ».

La Catalogne mise sur les fonds européens

L’aide financière de la Banque centrale européenne (BCE), de 250 000 millions d’euros, versée à l’Espagne « lancera le plan de restructuration du pays notamment à travers la création d’emplois », promet Pedro Sánchez. Toutefois, le fait que Madrid se charge de la redistribution de ces fonds aux communautés autonomes rend sceptique Guillem López Casanovas. « Certains économistes (notamment catalans) pensent que l’objectivité serait mieux préservée si l’Europe se chargeait de la répartition de l’aide financière. » La moitié de ces fonds sera reversée sous forme de quota territorial en fonction du poids de la population de chaque région autonome. « J’espère que l’Espagne fera preuve de sensibilité et enverra à la Generalitat les sommes dues » s’inquiète le professeur d’économie.

Sur le long terme, López Casanovas est optimiste : « Je pense que la Catalogne peut facilement reprendre son leadership économique en Espagne. La région possède toujours un grand pôle industriel, une place de choix dans l’exportation et la région bénéfice de nombreuses grandes universités et centres de recherches, indispensables à la compétitivité d’une région. »

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales