Frontière France Espagne : PCR en voiture obligatoire

par Camelia Balistrou
Publié le Modifié le
Frontiere France Espagne

Frontière France Espagne. La France durcit ses conditions de mobilité intra-Espace Schengen. Le Premier ministre Jean Castex a indiqué hier soir qu’un test PCR négatif sera exigé à tous les voyageurs européens, transitant en voiture, bus ou train, à partir de dimanche 31 janvier à minuit.  

Le chef du gouvernement français a pris la décision hier soir de limiter davantage les arrivées sur le territoire français. À partir de dimanche 31 janvier 00h00, toute personne, même française, arrivant sur le territoire français, en voiture, en bus, en avion ou en train, depuis un autre pays européen devra présenter un résultat de test PCR négatif, réalisé 72 heures avant le départ.

Frontière France Espagne : les conditions de passage

Contactée par Equinox, la gendarmerie des Pyrénées-Orientales a confirmé l’information : « ce sont les directives que nous avons reçu du Ministère de l’Intérieur ».

Les contrôles de police se feront aléatoirement comme l’atteste un télégramme envoyé aux préfets français et publié par le Parisien. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin demande de « déployer des contrôles aléatoires dans les gares et les principaux points de passage ». Cette mesure s’appliquera également aux français résidant en Espagne.

Seules exceptions citées par le décret :

– Déplacements d’une durée inférieure à 24 heures dans un périmètre défini par un rayon de 30 kilomètres autour du lieu de résidence ;
– Déplacements professionnels dont l’urgence ou la fréquence est incompatible avec la réalisation d’un tel test ;
– Déplacements des professionnels du transport routier dans l’exercice de leur activité.
Les personnes souhaitant bénéficier de l’une des exceptions mentionnées doivent se munir d’un document leur permettant de justifier du motif de leur déplacement.

Si la France applique les mêmes modalités que pour les tests PCR déjà obligatoires pour les arrivées en avion, en cas de contrôle, un voyageur sans PCR devra effectuer un test antigénique et s’isoler pendant 7 jours. En cas de violation de la quarantaine, le contrevenant s’expose à une amende de 135 euros.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales