Elections catalogne : analyse des affiches électorales

Par Nico Salvado
elections catalogne

Le 14 février prochain, les Catalans sont appelés aux urnes pour choisir leur prochain(e) président(e). Voici les affiches analysées des principaux candidats.

Ciudadanos : Pour que tout le monde gagne

Elections catalogne

Le président du groupe Ciudadanos au parlement catalan est candidat de cette élection catalane et pour palier à son manque de notoriété, il apparaît sur l’affiche avec Ines Arrimadas. La cheffe de Ciudadanos n’est pourtant pas candidate à cette élection depuis son déménagement à Madrid.

Carlos Carrizosa porte ses lunettes autour du cou, comme souvent au parlement lors de vifs échanges avec les indépendantistes. Une marque de fabrique cherchant à renvoyer l’image d’un expert parlementaire.

On notera sur l’affiche les trois drapeaux entrelacés, espagnol, catalan et européen, qui définissent l’identité du citoyen en Catalogne selon le parti.

Junts : Ensemble pour faire, ensemble pour être

Elections catalogne

Laura Borràs, candidate de Junts, le parti de Carles Puigdemont affiche un slogan à la fois identitaire (nous sommes ensemble pour être catalans) et pratique pour l’action au quotidien (nous sommes ensemble pour faire). Une affiche un peu vieillotte à destination d’un public plutôt classé à droite et résidant dans les villages catalans.

La gauche républicaine : aux côtés des gens

Elections catalogne

La gauche indépendantiste touche les jeunes et souhaite s’implanter dans les grandes villes, particulièrement Barcelone et sa couronne. Une affiche donc plus moderne, mais surchargée. On y voit le candidat vice-président Pere Aragones, aux côtés des gens dans la rue, apparemment dans une manifestation. Une lourde redondance par rapport au slogan. On nous présente également Aragones marchant dans la rue, le pas décidé. Un buste présidentiel en haut d’affiche, et un Aragones signataire de documents en bas d’affiche. Trop d’infos tue l’info.

Les socialistes : Illa président

Elections catalogne

L’affiche la plus soporifique de la campagne : celle du ministre démissionnaire de la Santé Salvador Illa. Une image sur-photoshopée, sans slogan. C’est cependant la même image en noir et blanc qui avait permis à Pedro Sanchez de gagner les élections législatives en 2019. Une image neutre qui permet de ne dégager aucune colonne vertébrale idéologique. Qui permettra après le scrutin de pactiser ou avec la gauche independantiste, ou avec la droite en faveur de l’unité de l’Espagne.

Podemos – En comú : l’énième changement

Elections catalogne

Pour la millième fois dans l’histoire électorale, une candidature titre sur le changement. Cette fois-ci c’est Jessica Albiach de Podemos qui s’y colle. Comme d’habitude le parti utilise le violet, un mélange de rouge (gauche) et de bleu (droite), pour signifier que le parti est idéologiquement transversal même si il est souvent placé à l’extrême-gauche. Le violet est également la couleur du féminisme, valeur forte de Podemos en général et de Jessica Albiach en particulier.

La Cup : un nouveau cycle pour gagner

La CUP reduce "al mínimo" los actos presenciales de su campaña electoral para el 14FFidèle à sa logique d’assemblée, l’extrême-gauche indépendantiste de la Cup ne met pas en avant sa candidate, l’ancienne maire de Badalona Dolors Sabate, mais un patchwork de candidats.

Partido Popular : une Catalogne meilleure

Elections catalogne

La droite conservatrice possède une image dure en Catalogne. Jugée responsable des violences policières autour du référendum du 1er octobre avec le gouvernement de Mariano Rajoy, de l’activation de l’article 155 de la constitution et de l’emprisonnement des responsables indépendantistes. Pour paraître plus sympathique, Alejandro Fernandez, 1/ ne fait aucune mention de l’Espagne sur son affiche, 2/ Reprend le slogan d’Obama sous forme humoristique « Yes we cat », 3/ Avec un hashtag, 4/Sans nom de famille, 5/ Sans cravate.

Vox récupérer l’Espagne et la Catalogne

Elections catalogne

L’extrême-droite souhaite arriver devant la droite classique dans cette élection et prend le contre-pied du PP. Affiche martiale, guerrière avec le visage tendue du candidat Ignacio Garriga dont le nom n’apparaît pas sur l’affiche. Vox veut livrer bataille pour récupérer la Catalogne et l’Espagne.

Recommandé pour vous