Search for content, post, videos

[VIDÉO] Émue aux larmes, Inés Arrimadas fait ses adieux à Barcelone

parlement de Catalogne

Trémolos dans la voix, sanglots, ce jeudi 9 mai Inés Arrimadas a fait ses adieux au parlement catalan. 

Inés Arrimadas a posé il y a quelques mois un ultimatum au chef de son parti Albert Rivera : députée nationale à Madrid ou rien. Sur le plan privé, Arrimadas se plaignait de devoir vivre sous escorte, entre menaces de morts, agressions verbales et pressions permanentes venues des secteurs marginaux de l’indépendantisme.

Dans le domaine politique, Inés Arrimadas est à la tête de la liste électorale qui a reçu le plus grand nombre de suffrages lors des dernières élections catalanes du 21 décembre 2017. Forte de ses 36 députés au parlement, la victoire de Ciutadans est toutefois stérile car les indépendantistes possèdent la majorité absolue des sièges. Une situation qui ne va probablement pas changer au cours des mois à venir et qui enferme Arrimadas dans l’opposition catalane ad vitam æternam.

Le cap sur Madrid répond donc aux attentes de la trentenaire qui a réussi à se faire élire au parlement national le 28 avril dernier.

Glacial

Dans son discours d’adieu prononcé devant le parlement, visiblement émue, Arrimadas s’est félicitée du parcours de Ciutadans qui est passé de 3 députés en 2011 à 36 en 2017, assurant que son parti serait un jour au pouvoir en Catalogne.

Avant de plier bagage, la cheffe de l’opposition en Catalogne a sorti une dernière photo, prise devant son domicile, où l’on voit des graffitis de rubans jaunes et la formule “profite bien Inès”.  Si le serrage de main avec le gouvernement a été glacial, en revanche, le chef des socialistes catalans Miquel Iceta est venu chaleureusement embrasser Inès Arrimadas.