Catalogne : l’extrême droite devant la droite

par Nico Salvado
extrême droite Catalogne

Nouveau séisme politique en Catalogne : l’extrême droite recueille plus de suffrages que la droite classique, et c’est une première en Espagne.

Double choc en Catalogne ce soir. Pour la première fois depuis 1981, l’extrême droite siégera dans le parlement catalan. La liste de Vox conduite par Ignacio Garriga selon les premières estimations publiées par TV3 remportait entre 6 et 7  sièges avec 5,9 % des voix. Et c’est également une première : le représentant de la droite classique (Partido Popular, équivalent des Républicains) Alejandro Fernández est derrière avec 4 ou 5 sièges remportés avec 4,6 % des voix.

La première grande victoire de Vox a eu lieu en décembre 2019 avec l’élection d’une dizaine de conseillers régionaux en Andalousie. Puis, le parti d’extrême droite a réalisé au printemps 2020 d’excellents scores à Madrid et à Murcia. Dans ces trois régions, Vox soutient les exécutifs composés du Partido Popular et de Ciudadanos. En janvier 2020, Vox devenait le troisième groupe au parlement espagnol avec une soixantaine de parlementaires.

Si Vox, scrutin après scrutin, enchaîne les percées électorales, c’est la première fois qu’il se hisse devant la droite classique.

Programme simpliste

En Catalogne, à 34 ans, Ignacio Garriga est le candidat le plus jeune de l’élection. C’est aussi le seul à faire partie d’une minorité dans une classe politique catalane blanche à 99,99 %. Cet orthodontiste a réussi à faire un bon score avec un programme assez simpliste : mettre un terme au processus indépendantiste catalan. Un résumé de l’ambiance du programme de Vox se retrouve plaqué sur son affiche de campagne. Photo martiale, guerrière avec le visage tendu du candidat.

Elections catalogne

Vox veut livrer bataille pour récupérer la Catalogne et l’Espagne. Pour ce faire il propose, au besoin, d’incarcérer les dirigeants indépendantistes et d’illégaliser les partis politiques de cette idéologie.

Par ailleurs, Garriga surfe avec le révisionnisme concernant la pandémie du Covid. Candidat à toutes les élections, Garriga a perdu la municipale de Barcelone, mais a gagné la législative et siège à Madrid en qualité de député de Barcelone.

Le score de Vox ce soir va faire couler de l’encre internationale.

Les premières estimations

Pere Aragones (Esquerra Republicana – indépendantiste de gauche) 24,3 % – entre 36 et 38 députés

Salvador Illa (PSCsocialiste) : 24,5%-  entre 34 et 36 députés

Laura Borràs (Junts Per Catalunya – parti de Carles Puigdemont) 20,5 % entre 30 et 33 députés

Carlos Carrizosa  (Ciudadanos – droite libérale) 5,3% – entre  6 et 7 députés

Jessyca Albiach (Podemos – gauche radicale) 6% –  6 et 7 députés

Ignacio Garriga (Vox – extrême droite) 5,9% – 6 et 7 députés

Alejandro Fernandez (Partido Popular – droite) 4,6% – 4 et 5 députés

Dolars Sabater (La CUP – extrême gauche indépendantiste) 5,4% – 7 députés

María Àngels Chacon (PDeCAT – centre droit indépendantiste) 2,5% – 0 et 2 députés

En Catalogne, contrairement à la France, on ne vote pas directement pour le président. Les électeurs choisissent 135 députés, qui ensuite investiront le président. La distribution des députés se fait à la proportionnelle. Pere Aragonès devra donc former une coalition soutenue par une majorité de parlementaires. Cette élection est marquée par l’abstention, qui dépasse les 40 %.

Les indépendantistes catalans, avec une fourchette située entre 73 et  78 députés, garderaient la majorité absolue située à 68 sièges.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales