[VIDÉO] Troisième nuit d’émeutes à Barcelone

par Rédaction Equinox
emeutes Barcelone

Photo: AC/Equinox

Troisième nuit d’émeutes à Barcelone suite à la détention du rappeur catalan Pablo Hasél, incarcéré depuis mardi pour apologie du terrorisme et outrage à la famille royale. 

La convocation a commencé à 19h de manière bon enfant, comme tous les soirs, plaça Tetuan avec un concert musical improvisé. Très vite la situation a dégénéré avec des tensions devant le ministère catalan de l’Intérieur.

Fait marquant de la soirée, alors que les émeutiers affirment manifester pour « la liberté d’expression« , ils n’ont pas hésité à attaquer le siège du journal El Periódico situé dans l’Eixample, Carrer Consell de Cents.

Par ailleurs, un incendie particulièrement violent a été déclenché Carrer Arago, brûlant les arbres et menaçant un immeuble de cinq étages.

Un agent des Mossos a été blessé au croisement de la rue Mallorca et du Passeig Sant Joan. Alors qu’il interpellait un émeutier, il a été frappé à la tête par un groupe de personnes non identifiées.

Émeutes à Barcelone : fort risque samedi soir

La situation risque d’être compliquée dans les jours à venir. Samedi soir, de nombreuses associations indépendantistes appellent à manifester massivement.

Contactés par Equinox, les Mossos d’Esquadra expliquent que le week-end, « il y a plus d’individus sur la voie publique en état d’ébriété ou sous l’influence de substances illicites et plus agressifs contre la police ».

Par ailleurs, la police catalane indique à notre rédaction avoir identifié trois collectifs d’émeutiers :  » des jeunes qui ne peuvent plus avoir d’activité sociale le soir en raison des restrictions liées à la crise du Covid, des mineurs étrangers non accompagnés et les casseurs habituels, très organisés, qui viennent pour commettre des vols et des pillages de boutiques ».

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales