Pablo Iglesias démissionne du gouvernement

par Leslie Singla

Le deuxième vice-président du gouvernement espagnol, Pablo Iglesias, démissionne. Le leader de Podemos se présentera aux élections de la Communauté de Madrid, prévues le 4 mai prochain.

Tremblement de terre. En ce lundi, Pablo Iglesias a annoncé qu’il quittait ses fonctions au gouvernement. Le leader de la gauche de Podemos souhaite se présenter comme tête de liste d’Unidas Podemos aux élections madrilènes, qui se tiendront le 4 mai. Il fera face à l’actuelle présidente de la communauté de Madrid, Isabel Díaz Ayuso. La conservatrice est membre du Partido Popular (PP). « En politique, il faut être courageux pour mener les batailles qu’il faut » a déclaré Pablo Iglesias dans une vidéo diffusée aujourd’hui.

Sa démission sera effective pour le début de la campagne électorale, le 20 avril. Il laisse la vice-présidence à Yolanda Díaz, actuelle ministre du Travail « la meilleure de l’histoire de notre pays (…) et qui pourrait être la prochaine présidente du gouvernement » selon Pablo Iglesias. Le leader de Podemos a ajouté que « la démocratie est menacée par une nouvelle droite trumpiste, impulsée par des pouvoirs économiques et médiatiques ».

Suite à cette annonce, la présidente de Madrid n’a pas tardé à réagir. « Communisme ou liberté » a-t-elle tweetté, avant d’indiquer en conférence de presse que « l’Espagne m’en doit une, nous avons sorti Pablo Iglesias de la Moncloa ». Le ton de la campgne est donné.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales