Barcelone redevient un plateau de tournages

par Leslie Singla
Publié le Modifié le

La pandémie a bouleversé de nombreux secteurs, comme l’audiovisuel. Après plusieurs mois compliqués, les tournages semblent bel et bien reprendre à Barcelone. État des lieux. 

Paysages variés, architecture diverse, les atouts de Barcelone sont nombreux pour attirer les productions en quête de décors idylliques. Des longs-métrages cinématographiques aux documentaires, en passant par les publicités et séries, tous les formats se tournent dans les rues de la ville. Malgré l’attractivité de Barcelone, la pandémie a ralenti l’activité. En 2020, la capitale catalane accuse une baisse de près de 28% de tournages, selon les chiffres de Barcelona Film Commission, service de la mairie en charge de fournir les autorisations. En 2019, il y a eu 2.735 tournages à Barcelone, contre 1.970 l’an passé.

Le confinement a provoqué l’arrêt de 39 projets, dont 19 publicités et 20 productions culturelles. Barcelona Film Commission note une différence entre les tournages publicitaires et les culturels. Le département constate que ces derniers continuent leur croissance au cours de ces deux dernières années, malgré une diminution provoquée par la pandémie.

Reprise durant l’été

Suite au déconfinement, à partir du 1er juin, « Barcelone a vécu les tournages comme une opportunité » explique Carme Melús, responsable de Barcelona Film Commission. Avec moins de trafic sur l’espace public, le champ était libre. « La pression a été réduite, ce qui a facilité la conciliation des tournages avec les activités habituelles et quotidiennes de Barcelone » explique-t-elle.

Un constat confirmé par Patricia Lallo créatrice d’Avisual Concept, « à partir de juin, juillet c’était la folie, nous avons eu beaucoup de demandes comme des projets étaient stoppés durant plusieurs mois ». Pour la professionnelle du secteur, les tournages ont dû s’adapter à la situation sanitaire. Il a fallu réduire le nombre de personnes présentes sur les plateaux par exemple. Les grandes marques internationales prennent plutôt des équipes sur Barcelone pour éviter les déplacements. La technologie d’aujourd’hui permet de travailler à distance.« Il est possible d’être connecté en direct à une caméra depuis l’autre côté de l’Atlantique. Le streaming s’impose également, on peut créer des plateaux télé à travers Zoom » précise Patricia Lallo.

La productrice observe plutôt une stabilité dans les demandes de tournages. « On a l’impression que Barcelone est un peu moins à la mode qu’à une époque, beaucoup se font à Valence ou aux îles Canaries en ce moment » ajoute-t-elle. En 2016, la capitale catalane avait battu un record, en accueillant plus de 3.311 tournages.

Néanmoins l’année 2020 démarre bien. Barcelone Film Commission rapporte qu’elle a reçu 98 demandes de production en janvier et février, contre 78 lors des mêmes mois de l’an dernier.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales