La rue du Lycée français, l’une des plus chères de Barcelone

par Leslie Singla
Publié le Modifié le

Engel & Völkers a analysé le marché de l’immobilier à Barcelone. Concernant la vente, les prix les plus élevés se trouvent à Pedralbes.

Les quartiers de Les Corts, Sarrià-Sant Gervasi et l’Eixample correspondent aux plus chers de la ville pour acheter un bien, selon un rapport d’Engel & Völkers. L’agence immobilière a réalisé une étude pour comprendre l’état actuel du marché et l’impact de la pandémie sur le secteur à Barcelone. À plus de 10.000 euros le mètre carré, l’avenue Pearson est la rue la plus coûteuse de la ville. Elle est suivie du Passeig de Gràcia (7.500) et de la carrer Bosch i Gimpera (6.700), la rue abritant le Lycée français de Barcelone.

Dans l’ordre, les Corts (dont Pedralbes), Sarrià-Sant Gervasi, l’Eixample, Sant Martí et Gràcia, abritent les prix les plus élevés. Selon la société immobilière, actuellement, le prix moyen du mètre carré est de 4,478 euros le m2 pour la vente et de 17,70 le m2 pour la location à Barcelone.

Oriol Canal, directeur général à Barcelone, explique que « la demande se centre sur des logements plus grands, offrant la possibilité de télétravailler, avec des espaces ouverts comme des balcons et terrasses et surtout des jardins ». Il ajoute d’ailleurs que des investisseurs et familles catalanes ont profité de la baisse des prix, entre 5 et 10%, pour effectuer un achat à leur emplacement de prédilection.

En Catalogne

Du côté des résidences secondaires, certaines stations balnéaires catalanes s’avèrent plus prisées que d’autres. Face à la mer, Cadaqués et S’Agaró (Platja d’Aro) affichent plus de 10.000 euros le mètre carré, suivi de Sitges (7.000 euros le m2) puis de Begur, Blanes et Palafrugell. Dans les Pyrénées-Catalans, près des pistes à Baqueira c’est 4.939 euros le mètre carré.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales