Décrypter les injures d’un catalan en colère

par Camélia Balistrou
injures catalanes

La langue catalane est très riche et ses expressions très imagées. Ses injures le sont tout autant. Il peut parfois être difficile de les comprendre. Equinox vous aide à décrypter les jurons catalans. 

Baliga-balaga: se dit d’une personne qui rate tout ce qu’il entreprend. On le traduirait de bon à rien en français.

Cagabandúrries: la bandúrria est un instrument à cordes espagnol. Cagabandúrries caractérise une personne généralement incompétente, voire gênante mais qui trouve toujours une bonne excuse pour justifier son comportement problématique.

Carallot: se dit d’une personne idiote, bête. Un Andalous dirait « carajote ».

Cap de suro: littéralement, cette injure signifie « tête de liège » ou « tête d’écorce ». Appeler un individu de « cap de suro » revient à le traiter d’imbécile. Cette insulte à plusieurs déclinaisons plutôt amusantes: « cap de meló » (tête de melon), « cap de fava » (tête de haricot).

Capsigrany: personne qui n’a pas beaucoup de bon sens, pas très futée.

Estaquirot: se dit d’un individu très mou, passif voire lâche.

Figaflor: littéralement « mauvaise figue ». On l’utilise pour qualifier une personne de pas très intelligente. L’origine de ce juron vient du monde du jardinage, un figaflor est une figue qui pousse sur des pousses de l’année précédente et, par conséquent, ne mûrit pas très bien ou n’a pas un bon goût.

Hòstia : c’est l’équivalent français de « p*tain ». Les Catalans l’utilisent dans de nombreuses situations : lorsqu’ils oublient quelques choses, quand ils ratent un examen ou lorsque leur club de foot favori perd un match. Les occasions de l’entendre dans la rue ne manquent pas.

Llepaculs: littéralement « lèche-cul ». Comme en français, il s’agit d’une personne qui vous caressent dans le sens du poil pour obtenir ce qu’elle veut.

Pallús: qui n’est pas très futé et qui fait des bêtises, un peu comme un âne.

Panxacontenta: littéralement « ventre heureux ». Il est utilisé pour décrire une personne qui ne se plaint jamais et supporte de nombreuses situations pénibles. En catalan, ce trait de caractère est plutôt mal vu. Il est perçu comme un signe de passivité.

Pelacanyes: un pelacanyes est quelqu’un de médiocre, d’insignifiant et souvent stupide. Cela rejoint aussi l’idée de pauvreté, un peu comme appeler un individu « paysan ». Bref, personne n’aimerait être traité de pelacanyes.

Poca-solta: se dit d’une personne perfide, qui agit sans réfléchir et dénuée de bon sens.

Pocatraça: on l’utilise pour caractériser une personne très maladroite. On est tous un petit peu « pocatraça »

Torracollons: personne ennuyeuse, lourde et dure à supporter, un peu comme les trolls sur Internet.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales