Le soutien psychologique augmente chez les jeunes barcelonais

par Leslie Singla
coronavirus

La pandémie a des conséquences importantes sur la santé mentale. Le soutien psychologique chez les jeunes barcelonais a augmenté de 138%.

Décès, confinement, restrictions, de nombreux facteurs ont touché la santé mentale des citoyens au cours de cette dernière année. Les Barcelonais entre 12 et 22 ans n’auraient pas été épargnés. Selon les données de Konsulta’m, la demande de soutien psychologique chez les jeunes a connu une hausse d’environ 138% dans la capitale catalane. Lancé en 2018, ce service spécialisé se base sur les chiffres de ses onze points municipaux présents dans Barcelone.

Concrètement, 308 rendez-vous ont été effectués et 199 personnes ont été pris en charge en 2019. L’an dernier, les centres ont vu passer 448 jeunes et ont réalisé 734 rendez-vous au total. Si une plus grande disponibilité des lieux a permis de répondre aux besoins de plus de Barcelonais, les jeunes ont tout de même ressenti un plus grand besoin d’échanger avec un psychologue.

Mal-être psychologique et émotionnel

Toujours selon Konsulta’m, 44% des habitants ont demandé un rendez-vous en raison d’un mal-être psychologique ou émotionnel et 29% pour des difficultés dans leurs relations. Malgré la pandémie, les professionnels ont gardé le lien virtuellement, par message ou téléphone.

À l’automne dernier, Enric Arquès président du Fórum Salut Mental, avait déjà tiré la sonnette d’alarme. Ce psychologue clinicien réputé indiquait dans les colonnes d’Equinox, que les neuf mois de pandémie faisait « des ravages ».

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales