Zoom sur le phénomène du casino en ligne propulsé par le confinement 

par Article partenaire

L’avènement de la pandémie de la Covid-19 a eu des impacts considérables dans tous les secteurs d’activité, notamment l’économie. Le mode de vie s’est vu totalement bouleversé avec désormais tous les regards tournés vers l’internet. Tel un refuge, le web est donc devenu le seul moyen pour maintenir le cap et combler le déséquilibre imposé par le confinement. Que ce soit le télétravail, les loisirs et divertissements en ligne, tout est disponible pour rééquilibrer un tant soit peu la situation. Ainsi, les casinos en ligne se présentent comme les plus grands bénéficiaires de cette crise sanitaire.

Les casinos : une ascension fulgurante datant du 17e siècle

La réputation des casinos remonte à des siècles en arrière. En effet, ces espaces de jeux ont émergé dans les années 1626 et ont fait le bonheur des nobles. À l’époque, ils ne disposaient pas d’une si grande ampleur sur l’économie.

Plus tard, ces jeux de hasard ont fait leur irruption dans la cour de Versailles et de ses notables. La conséquence sur l’activité économique et les relations humaines fut terrible pour le royaume, ce qui a entraîné par la suite une interdiction formelle.

Ce n’est qu’en 1804 qu’une structure officielle sera mise en place pour autoriser les jeux d’argent dans des casinos réels. Vers la fin des années 1970, l’avènement d’internet a été le facteur clé de l’ascension fulgurante des casinos.

Avec le développement des logiciels de jeu, les développeurs ont réussi à instaurer les jeux de hasard électroniques. Ces derniers seront régularisés dans les années 90 donnant ainsi la possibilité de se rendre sur un casino en ligne fiable.

Depuis lors en France, le nombre de parieurs connaît une progression phénoménale. Selon les statistiques de l’INSEE, les mises ont atteint un total de 2 000 euros par individu chaque année. Entre 2000 et 2012, le taux d’évolution est estimé à 76 %.

Aujourd’hui, avec le confinement, les casinos en ligne ont vu leurs mises littéralement explosées pour atteindre les 15 000 000 d’euros selon l’ANJ.

Confinement et casino en ligne : entre simple plaisir et dépendance

L’interdiction d’accès aux lieux habituels comme le cinéma, les salles de sport ou l’opéra a subverti le style de vie. Pour maintenir alors l’équilibre psychologique, il s’est avéré nécessaire de trouver de nouvelles alternatives.

À cet effet, plusieurs personnes s’inscrivent sur ce site par exemple. Par conséquent, les plateformes ont connu l’arrivée massive de nouveaux joueurs pendant le confinement. Parmi ces nouveaux arrivants, les parieurs des casinos réels figurent en grand nombre.

Les jeux de hasard représentent en effet un lieu de rencontre et de partage entre amis. Avec le contexte de crise sanitaire, ces espaces de jeux deviennent le moyen le plus sûr pour briser la monotonie.

Les joueurs se procurent ainsi des sensations motivées par l’envie de gagner ou encore le suspens. Toutes ces émotions constituent une échappatoire pour lutter contre le stress et l’anxiété provoquée par le confinement.

Toutefois, l’absence d’activités quotidiennes et de vie sociale augmente le risque de dépendance vis-à-vis de ces casinos en ligne. Les principaux pièges de cette dépendance ne sont nul autre que le confort et la commodité.

Outre cela, les conséquences du confinement, notamment l’instabilité, le chômage et les difficultés financières constituent également des facteurs de risque de dépendance. Selon les investigations de l’e -Game France, 13 % des e-parieurs sont des joueurs excessifs caractérisés par les situations sociodémographiques précédentes.

Ces données ont été confirmées et approfondies par l’Observatoire français des Drogues et de Toxicomanie. L’OFDT affirme que 57,8 % des parieurs pathologiques ne possèdent pas des revenus de plus de 1100 euros par mois.

L’influence économique des casinos en ligne en période de confinement

L’industrie des casinos a une empreinte considérable sur l’économie nationale. Selon l’INSEE, elle génère un chiffre d’affaires de 10,4 milliards d’euros soit 11 % des revenus de la culture et de loisirs. Grâce aux sommes misées et à l’abondance des fréquentations, les chiffres d’affaires des e-casinos se voient tripler.

Il est clair que la situation sanitaire et la crise économique constituent des facteurs bénéfiques pour l’industrie du casino en ligne. Les e-casinos ont eu le mérite entre autres de réduire le taux de chômage et d’assurer plusieurs emplois, même en temps de confinement.

Autrement dit, bien que les jeux de casino en ligne comportent des risques, il faut noter qu’ils ont prêté main-forte à bon nombre de Français. À travers des expériences et des aventures intéressantes, les jeux en ligne ont apporté plus de rythmes au quotidien pendant l’isolement.

jeux en lignePar ailleurs, il est préférable que tout joueur en ligne s’assure de bien gérer son budget ainsi que son temps. Cela permet ainsi de réduire les risques de tomber dans les pratiques excessives et de subir les éventuelles conséquences négatives.

Mesures répressives contre les casinos en ligne illégaux : que retenir ?

Bien avant le confinement, les casinos en ligne illégaux sont interdits dans plusieurs pays en occurrence la France. Cependant, avec l’état de confinement annoncé, ces sites illégaux ont pris d’assaut le marché.

Face à cela, l’Autorité nationale des jeux prend des mesures pour lutter contre ces irrégularités. En 2020, la lutte contre l’offre illégale a connu un résultat très satisfaisant. En effet, 141 sites frauduleux ont été appréhendés contre 127 en 2019.

Plusieurs opérateurs illégaux se sont donc remis sur le droit chemin. Toutefois, ces chiffres sont à prendre avec des doutes, car l’ANJ révèle l’affaiblissement de la lutte pendant le premier confinement. Les causes de ce relâchement ne sont rien d’autre que le ralentissement de la machine judiciaire.

Face à la vivacité des fraudeurs de l’internet, la responsable de l’ANJ plaide dans un premier temps pour l’octroi d’une capacité de blocage administrative. Deuxièmement, elle sollicite l’aide des réseaux sociaux et des moteurs de recherche pour communiquer avec les parieurs.

Cette communication s’adaptera aux joueurs afin de leur apporter les informations nécessaires sur le caractère illégal des sites de casino en ligne. Enfin, la troisième stratégie de lutte contre ces sites réputés addictifs concerne la mise en place d’un suivi des nouvelles pratiques et leurs conséquences. Il s’agit entre autres de cryptomonnaies, de blockchain ou encore de l’intelligence artificielle.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales