Complotisme Covid en Espagne : Miguel Bosé crève l’écran

par Nico Salvado
complotisme covid espagne

Hier soir, une des grandes figures du complotisme anti-Covid en Espagne était l’invité de Jordi Evole sur la Sexta

« Je suis négationniste, j’en suis très content et je l’assume la tête haute » déclarait hier soir Miguel Bosé sur la Sexta, dans l’émission culte de Jordi Evole. Miguel Bosé est une star en Espagne pour avoir tourné dans de nombreux films dont Talons aiguilles de Pedro Almodóvar. L’homme s’essaie également à la chanson et côtoie les plus grands comme Shakira ou Kylie Minogue.

Le 4 mai 2020, la vie publique de Miguel Bosé a pris un nouveau tournant. Il critiqua ouvertement l’annonce du Premier ministre Pedro Sánchez d’injecter 50 milliards d’euros dans la recherche d’un vaccin contre la Covid. « Depuis ce jour, tout le monde m’attaque, les laboratoires et les responsables politiques. Je reçois des moqueries, des insultes et des dénigrements mais je m’en contrefiche. Si je faisais cas de ce que l’on dit sur moi, je n’aurais jamais eu la carrière que je connais » fanfaronnait hier soir l’acteur sur la Sexta. En effet, depuis les réseaux sociaux, l’acteur alimente régulièrement la propagande complotiste et appelle les Espagnols à se joindre aux manifestations et rassemblements contre le gouvernement lorsqu’ils ont lieu.

« Ils vont tous tomber les uns après les autres »

« Je n’utilise pas de gel hydroalcoolique et je ne ferais jamais de ma vie un test PCR » assure l’acteur face à Jordi Evole, dans un climat assez tendu. Lorsque le présentateur a mis en doute ses compétences scientifiques, Miguel Bosé est parti dans une longue tirade : « Cette farce du Covid est inventé par un cartel de milliardaires psychopathes, appelé le Forum de Davos, et qui est en préparation depuis 10 ou 15 ans. Ils croient qu’ils sont les propriétaires de la terre, de l’humanité et de la planète parce qu’ils sont très riches. J’ai accès à tous les documents que tout citoyen peut avoir pour se rendre compte de la grande arnaque. Ils vont tous tomber les uns après les autres : les politiciens, les médecins, les pharmaciens et la branche armée qui sont les médias. Beaucoup d’entre eux ne pourront pas se promener tranquillement dans la rue. Nous allons vivre un deuxième procès aussi spectaculaire que celui de Nuremberg. Ils vont en chier ».

Politiquement, Miguel Bosé est un socialiste repenti. Aujourd’hui, il affirme ne plus faire confiance à la classe politique et voter blanc. Face au scepticisme de Jordi Evole, sorte d’Ardisson espagnol, Bosé est devenu très agressif : « Où est le virus ? Il n’existe pas, si tu ne me crois pas, vas te faire vacciner plusieurs fois ».

Le discours complotiste et anti-média de Miguel Bosé a pu grâce (ou à cause) d’une chaîne de télévision arriver à 2,6 millions de spectateurs hier soir ayant suivi le baroud.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales