Les Bretons de Barcelone : « il y a un lien inexplicable entre nous »

par Leslie Singla
Publié le Modifié le

De Brest à Quimper, en passant par Saint-Brieuc, des Français de Barcelone viennent des quatre coins de la Bretagne. S’ils sont heureux dans la capitale catalane, le manque de leur région se fait parfois sentir. Témoignages.

« À la vie à la mort la Bretagne confie William, c’est ma patrie ». Après deux ans à Bucarest, le Français a posé ses valises à Barcelone avec sa conjointe. Originaire de Brest, ce manager dans un centre d’appels n’hésite pas à afficher le drapeau de la région chez lui. « On a une forte identité, j’en suis fier. On dit qu’il y a des Bretons partout. Mais c’est aussi car on le revendique, on va facilement dire je suis Breton avant de dire je suis Français, sans pour autant vouloir l’indépendance » explique William en riant. Avant de reconnaître, s’attacher « plus facilement à un Breton ».

Un sentiment lie les Bretons entre eux, Chéryl le constate également. Originaire de Saint-Brieuc, cette chargée de communication confie : « on se rapproche facilement, on est chauvins et on est toujours contents de parler de notre région ».

bretons de barcelone

Chéryl

Un aspect confirmé par Pauline. « Que ce soit en Asie ou à Barcelone, on croise toujours des Bretons. Dans des manifestations ou des événements sportifs, il n’est pas rare de voir un drapeau breton se glisser. Il y a une solidarité qui se créée quand on se rencontre, on aime bien se charrier » raconte la Française de 29 ans. La jeune femme a quitté sa région natale il y a douze ans, pour ses études et expériences à l’étranger, mais la Bretagne reste dans son coeur. « C’est toujours un plaisir pour moi de rentrer et de la présenter à mon entourage venant d’ailleurs, c’est une superbe destination touristique ». À Barcelone, les Bretons ont même leur page Facebook.

Nostalgie quand tu nous tiens

Pour certains Bretons, Barcelone correspond à leur premier déménagement ou presque, comme Jacques arrivé en juillet 2019. « Je suis parti sur un coup de tête, c’est la première fois que je venais en Espagne, ma famille m’a encouragé » confie celui né sur l’île britannique Guernsey et qui a grandi dans la campagne bretonne. S’il aime sa vie dans la capitale catalane, la vision des paysages verts lui manque, des champs de vaches « présents tous les deux mètres » et le Mont-Saint-Michel. « On dit que c’est breton mais je suppose qu’en Normandie ils disent que c’est normand » raconte-t-il en riant.

jacques

Jacques

Un autre point revient chez les Bretons de Barcelone interrogés : la gastronomie les rend nostalgique. Ils sont unanimes. « Les bonnes crêpes, galettes, kouign amann, je viens d’une famille fière des spécialités » explique Chéryl. Pour conserver la tradition chez elle, Pauline a même ramené sa billig, le typique appareil permettant de faire les crêpes.

WhatsApp Image 2021 04 21 at 16.03.25

Jeanne à Ouessant

Du côté de Jeanne, étudiante en Erasmus, le beurre salé et le surf arrivent en tête de liste. La Lorientaise passera la saison estivale en Bretagne et non sous le soleil de Barcelone. »Même si je me suis bien adaptée à la culture ici, je suis contente de savoir que je vais passer l’été en Bretagne, retrouver mes petites plages tranquilles et mes amis » confie-t-elle.

L’atmosphère de Barcelone et celle de la Bretagne reste incomparable. « C’est un territoire ancré dans la mer, la Méditerranée n’est pas l’Atlantique » énonce William. Même s’il admet « je suis toujours impatient d’y retourner, la Bretagne me manque énormément, mais au bout de deux semaines je suis content de rentrer chez moi à Barcelone. »

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales