Espagne – Baisse historique du chômage avec la fin de l’état d’urgence

Par Aurélie Chamerois
barcelona skyline torre glories 2810201

La fin de l’état d’urgence le 9 mai dernier a accéléré la reprise de l’emploi en Espagne. Les entreprises ont réintégré de nombreux employés en chômage partiel tandis que d’autres ont recruté. 

L’arrivée des beaux jours et la fin d’une grande partie des restrictions relancent la machine économique espagnole. La péninsule ibérique vient ainsi de vivre son meilleur mois de mai depuis trois ans en terme d’emploi avec 19,26 millions d’actifs et renoue ainsi avec l’activité observée avant la pandémie.

La reprise devrait s’accélérer avec l’arrivée de l’été, le retour du tourisme et l’avancée de la vaccination. « La vaccination est la meilleure politique économique, et nous sommes en train de le vérifier » a déclaré ce matin le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez sur son compte Twitter. L’hôtellerie qui débute sa saison touristique et l’agriculture qui commence les cueillettes de fruits sont les deux secteurs qui recrutent le plus actuellement.

« Traditionnellement, il y a toujours une baisse du chomage en mai et juin avec la reprise du tourisme, explique à Equinox l’économiste Josep Miró, mais nous sommes sur la bonne voie ». Selon l’expert, on assiste à la reprise de l’activité économique qui avait été stoppée de manière forcée par la crise sanitaire, et se redéploie donc à nouveau grâce à la vaccination. « Si l’Espagne parvient à vacciner un maximum de personnes, elle est partie sur une relance durable » indique l’expert qui ne croit pas à une crise économique post-Covid.

Fin progressive du chômage partiel

Le chômage est en baisse ce mois-ci avec 3,78 millions d’Espagnols en recherche de travail (481.000 en Catalogne), mais reste supérieur d’un demi-million au chiffre pré-pandémique. Selon la Sécurité Sociale espagnole, 542.142 personnes sont encore en situation de chômage partiel, dans l’attente de réintégrer leur poste. Elles étaient plus de 600.000 début mai et presque un million au plus fort de la crise sanitaire. Les experts estiment que ce chiffre continuera de baisser progressivement.

bhhotellLe gouvernement a prolongé les aides pour chomage partiel jusqu’au 30 septembre, permettant aux entreprises de réintégrer progressivement leur personnel jusqu’à la fin de l’été. La moitié des employés encore affectés appartiennent au secteur de la restauration et de l’hôtellerie. « La grande inconnue reste le tourisme international car cela dépend beaucoup des décisions des pays étrangers, estime Josep Miró, , mais au niveau national on observe que les gens ont envie de consommer, de partir en vacances, et je suis sûre que tous les hébergements touristiques seront pleins cet été ».

La résilience des travailleurs indépendants

Les « autónomos » pourront eux aussi bénéficier des aides de l’Etat jusque fin septembre. Des 3,3 millions d’inscrits à ce régime, 442.000 reçoivent encore l’allocation Covid-19. Une grande incertitude plane donc sur ces travailleurs indépendants : poursuivront-ils leur activité en octobre ou jetteront-ils l’éponge définitivement ?

Les chiffres démontrent en tous cas que ce collectif a jusqu’ici particulièrement bien résisté à la crise. L’Espagne compte actuellement 46.000 « autónomos » de plus qu’avant la crise sanitaire.

Recommandé pour vous