D’où provient le L géminé catalan

Par Camélia Balistrou
Publié le Mis à jour le
L géminé catalan

Dans la langue catalane, il est possible de voir des points médians s’intercaler entre deux consonnes, comme dans le mot paral·lel. On l’appelle le L géminé (ele geminada en catalan). Quelle est son origine ? Histoire. 

En 1913, la graphie l·l est adoptée et officialisée dans les Normes orthographiques (Normes ortogràfiques) de l’Institut d’Études Catalanes. Mais d’où vient ce point médian, appelé L géminé ? En ancien catalan, le double L (ll) était utilisé pour représenter le son « ele geminada » (l géminé) et plus tard, pour exprimer le double L dont la prononciation est dite « palatale ». Cette prononciation sera codifiée par / ʎ / (y à l’envers).

Si à l’écrit, il est compliqué de différencier ces deux sons, car représentées toutes deux par « ll », à l’oral, il y a bien une différence. La prononciation du / ʎ / est « palatale » , c’est-à-dire que l’on prononce le double L « ye » comme dans le mot « imbroglio » en italien. Le L géminé est qualifié, quant à lui, de « consonne spirante alvéolaire » , les deux L se prononcent « le » comme dans « parallèle ».

Pour éviter la confusion entre ces deux sons, les doubles L représentant le L géminé ont commencé à être séparé par des tirets, et sous l’influence du castillan, une nouvelle tendance a émergé : le L géminé est passé du double L à un L unique d’abord dans la langue parlée puis dans l’écriture.

Toutefois, au 19e siècle, les linguistes catalans ont décidé qu’il serait opportun de récupérer le double L car il correspond à la prononciation la plus commune des langues issues du latin. Toujours pour éviter la confusion entre le L géminé et le / ʎ / (y à l’envers), un débat s’en est suivi. Pompeu Fabra, linguiste espagnol, a rejeté l’usage du trait d’union (l-l), qui pouvait donner l’impression de transformer un seul mot en un mot composé. Le linguiste Antoni Maria Alcover, a proposé, quant à lui, le point médian (punt volat en catalan) à l’Institut d’Études Catalanes. Sa suggestion a par la suite été adoptée en 1913 et son usage s’est généralisé dans toute la Catalogne.

Dans quels mots catalans retrouve-t-on le L géminé ?

Les mots catalans écrits avec le L géminé sont généralement des mots issus du grec. Il s’agit :

– de mots dérivés d’un terme commençant par L avec le préfixe a-, con-, in- et sin-, par exemple al·lucinar, col·lateral, il·lògic, il·legal, il·legítim  ;

– de mots commençant par al·lo, cal·li, gal·l ou mil·l, comme al·lopatia (allopathie), cal·ligrafia, gal·lès (gallois), mil·lenari ;

– de mots terminant par -el·la, -el·lo, -il·la, -el·lar, -il·lar, par exemple novel·la (roman), xitxarel·lo (bavard), til·la (tilleul), cancel·lar (annuler), oscil·lar (osciller).

Recommandé pour vous

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez les désactiver si vous le souhaitez. Accepter

Politique de privacité