D’où provient le L géminé catalan

Par Camélia Balistrou
L géminé catalan

Dans la langue catalane, il est possible de voir des points médians s’intercaler entre deux consonnes, comme dans le mot paral·lel. On l’appelle le L géminé (ele geminada en catalan). Quelle est son origine ? Histoire. 

En 1913, la graphie l·l est adoptée et officialisée dans les Normes orthographiques (Normes ortogràfiques) de l’Institut d’Études Catalanes. Mais d’où vient ce point médian, appelé L géminé ? En ancien catalan, le double L (ll) était utilisé pour représenter le son « ele geminada » (l géminé) et plus tard, pour exprimer le double L dont la prononciation est dite « palatale ». Cette prononciation sera codifiée par / ʎ / (y à l’envers).

Si à l’écrit, il est compliqué de différencier ces deux sons, car représentées toutes deux par « ll », à l’oral, il y a bien une différence. La prononciation du / ʎ / est « palatale » , c’est-à-dire que l’on prononce le double L « ye » comme dans le mot « imbroglio » en italien. Le L géminé est qualifié, quant à lui, de « consonne spirante alvéolaire » , les deux L se prononcent « le » comme dans « parallèle ».

Pour éviter la confusion entre ces deux sons, les doubles L représentant le L géminé ont commencé à être séparé par des tirets, et sous l’influence du castillan, une nouvelle tendance a émergé : le L géminé est passé du double L à un L unique d’abord dans la langue parlée puis dans l’écriture.

Toutefois, au 19e siècle, les linguistes catalans ont décidé qu’il serait opportun de récupérer le double L car il correspond à la prononciation la plus commune des langues issues du latin. Toujours pour éviter la confusion entre le L géminé et le / ʎ / (y à l’envers), un débat s’en est suivi. Pompeu Fabra, linguiste espagnol, a rejeté l’usage du trait d’union (l-l), qui pouvait donner l’impression de transformer un seul mot en un mot composé. Le linguiste Antoni Maria Alcover, a proposé, quant à lui, le point médian (punt volat en catalan) à l’Institut d’Études Catalanes. Sa suggestion a par la suite été adoptée en 1913 et son usage s’est généralisé dans toute la Catalogne.

Dans quels mots catalans retrouve-t-on le L géminé ?

Les mots catalans écrits avec le L géminé sont généralement des mots issus du grec. Il s’agit :

– de mots dérivés d’un terme commençant par L avec le préfixe a-, con-, in- et sin-, par exemple al·lucinar, col·lateral, il·lògic, il·legal, il·legítim  ;

– de mots commençant par al·lo, cal·li, gal·l ou mil·l, comme al·lopatia (allopathie), cal·ligrafia, gal·lès (gallois), mil·lenari ;

– de mots terminant par -el·la, -el·lo, -il·la, -el·lar, -il·lar, par exemple novel·la (roman), xitxarel·lo (bavard), til·la (tilleul), cancel·lar (annuler), oscil·lar (osciller).

Recommandé pour vous