Barcelone : menacé d’expulsion, il se suicide

Par Leslie Singla
Sin titulo

À Barcelone, un homme s’est donné la mort alors qu’il allait être expulsé de son appartement du quartier de Sants. Des fonctionnaires venaient de sonner à la porte pour appliquer l’expulsion.

Ce lundi, un homme de 58 ans s’est suicidé quand des huissiers se sont présentés chez lui, carrer de Bacardí. Il leur a ouvert la porte, leur a dit “un moment” et est parti se jeter dans le patio de l’immeuble, a révélé le journal El País. Lors d’une expulsion, la présence policière n’est pas systématique. Des agents sont envoyés uniquement quand il est estimé que la personne résistera.

Le propriétaire de l’appartement avait dénoncé son locataire car il ne payait pas son loyer depuis juin 2020. Le contrat à son nom datait de 2018. Selon la maire de Barcelone Ada Colau, l’homme était au chômage et ne pouvait plus payer son loyer. “Sa mort n’aurait jamais dû se produire” a-t-elle déclaré.

Suivi par les services sociaux

La victime était suivie par les services sociaux de la mairie selon un porte-parole. Ils avaient dressé un compte-rendu qui a été transmis à la justice jeudi dernier. Pourtant, le juge de première instance numéro 3 de Barcelone n’a pas tenu compte du rapport municipal de vulnérabilité pour suspendre l’expulsion. Le tribunal supérieur de justice de Catalogne a indiqué que ce dernier ne remplissait pas les conditions exigées par la loi. Il a estimé qu’il manquait des informations comme les revenus et les biens, permettant de prouver sa vulnérabilité. Seule la première date d’expulsion avait été reportée, afin que l’homme puisse bénéficier du service gratuit de la justice.

Recommandé pour vous