À Barcelone, une Sant Joan marquée par le non-respect des restrictions

Par Camélia Balistrou
Sant Joan

Comme l’an passé, la Sant Joan a été placée sous le signe des restrictions contre la Covid-19. De nombreuses patrouilles de police ont été déployées sur la côte barcelonaise, malgré leur présence, le non-respect des mesures a rythmé la soirée. 

Fidèle à la tradition, hier après-midi la Flamme du Canigó est arrivée à Barcelone, allumant tous les feux de joie de la ville à partir de 19 h. Sa réception a subi quelques modifications pour s’adapter à la Covid-19. Pour commencer, elle est passée de la traditionnelle Plaça de Sant Jaume à la Plaça del Rei. Les festivités ont alors débuté à travers les chants et danses traditionnels catalans. Dans la nuit, les plages ont concentré les principales célébrations de la Sant Joan.

Patrouilles renforcées pour la Sant Joan

La Guardia Urbana a affecté 150 agents sur la côte de Barcelone pour assurer le bon fonctionnement des festivités. Malgré la forte présence policière, il n’y avait aucun contrôle sur les plages. Il était possible d’y accéder, sans masque, avec des bouteilles d’alcool et autres objets non autorisés.

Toutefois, la majorité des participants ont essayé de garder leur distance avec d’autres groupes de personnes rapporte Marta de San Nicolás, journaliste pour le média local Beteve. Un maximum de Barcelonais voulait tout simplement profiter de cette soirée, qui marque le début de la saison estivale.

« Nous ne sommes pas sortis depuis longtemps, alors aujourd’hui nous en avons profité. Et par précaution, on dit aux gens de ne pas s’approcher de nous », a expliqué à Beteve un groupe d’amis qui s’était assis au bord de l’eau, où il y avait moins de monde.

Peu de contrôles à la Barceloneta

Dans le but d’assurer le repos des habitants de la Barceloneta, la Guardia Urbana a mis en place un important dispositif de police. Avant 22 heures, le quartier était fermé pour empêcher les gens de transiter de la plage vers les habitations de Barceloneta. Des agents de police et des véhicules avec haut-parleurs ont également averti la foule qui se promenait le long du Passeig Joan de Borbó de continuer jusqu’à la Plaça del Mar ou d’y accéder par l’hôpital del Mar.

Néanmoins, au fil de la nuit, les contrôles à la Barceloneta étaient de plus en plus difficiles à effectuer. Les riverains n’ont pas manqué de le notifier sur les réseaux sociaux.

Le retour des discothèques

Cette année, la Sant Joan a marqué la réouverture de la plupart des lieux de vie nocturne. La Procicat les a autorisé à rouvrir dès le lundi 21 juin, mais beaucoup ont décidé d’attendre quelques jours. Après 15 mois sans avoir foulé les pistes de danse, de nombreux Barcelonais ont répondu présents et ont retrouvé l’ambiance festive des boîtes de nuit.

Une dizaine d’incendies

À Barcelone, les pompiers de la mairie ont déployé un dispositif spécial avec une centaine d’agents et 17 camions pour faire face à tout incident survenant dans la ville. Au total, une dizaine d’incendies a eu lieu dans la capitale catalane, notamment à Vila Olímpica.

Sant Joan

Photo : Metropoli Abierta

Les feux les plus courants se sont produits dans des conteneurs, à proximité d’arbres et de quelques voitures en raison de l’utilisation incontrôlée de pétards et de roquettes. Aucun blessé n’est à déplorer.

Recommandé pour vous