Covid : pourquoi la Catalogne est la plus touchée en Espagne

Publié le Mis à jour le
Covid lambda espagne

La Catalogne est dans le rouge. Depuis le début de la semaine, les chiffres de contagions ont pris de cour le gouvernement qui se s’attendait pas à un tel impact de l’épidémie dans la région. Éléments de réponse pour comprendre pourquoi la Catalogne est l’endroit le plus touché en Espagne par le coronavirus. 

L’indice de risque du gouvernement catalan, qui doit rester sous les 200 points, se situe en ce mardi à 1281 points. En urgence, la Generalitat a décrété la fermeture des discothèques. Une mesure -qualifiée de chirurgicale par le gouvernement- qui sera probablement insuffisante selon le corps médical. « Nous ne sommes pas face à une vague, mais à un déferlement de Covid en Catalogne » s’inquiète le BiocomSc de Barcelone, le groupe de chercheurs qui conseille le gouvernement.

La Sant Joan a multiplié le Covid en Catalogne

Si le Covid frappe durement la Catalogne, c’est principalement en raison du long pont de la Sant Joan -du 24 au 28 juin- s’accordent les scientifiques. Repas en famille, entre amis, circulation dans toute la Catalogne, rassemblements populaires et soirées en discothèques ont généré une forte activité sociale. Il faut ajouter sur la même période les soirées étudiantes de fin d’année scolaire. Un cocktail fatal.

Avant la Sant Joan, la Catalogne détectait 5000 cas de Covid, maintenant c’est 25.000. Aujourd’hui, l’incidence en Catalogne est plus du double de celle de la moyenne espagnole, et elle touche particulièrement les jeunes. Le taux d’incidence chez la population non vaccinée et qui a entre 20 et 29 ans  est de 1 590 cas pour 100 000 habitants au cours des 14 derniers jours, ce qui n’avait été vu depuis le début de la pandémie.

Covid Catalogne

Pour corser l’affaire, la variante Delta est bien installée en Catalogne. 40% des patients contaminés, les deux dernières semaines en Catalogne, l’ont été par la variante indienne selon l’agence de santé publique catalane. La pénétration du Delta devrait représenter 60% des contagions dans les prochaines semaine avertit l’agence. Une vague qui touche principalement  Barcelone (708 cas pour 100.000 habitants) et Sant Cugat del Vallès, la banlieue huppée de la capitale catalane avec 903 cas pour 100.000 habitants.

Pour le BiocomSc, le pic de contagion en Catalogne n’est pas encore atteint. Selon l’estimation scientifique, l’incidence dans la tranche d’âge des 15 à 29 ans dépassera dans les prochains jours 2 000 cas pour 100 000 habitants en deux semaines, c’est-à-dire que jusqu’à 2% de la population de cet âge sera infectée simultanément au cours des prochains jours.

Une vague de contagion qui sature les CAP (centre d’attention primaire) en charge de la médecine quotidienne et les services d’urgence.  Pour le moment, les hôpitaux sont épargnés.

La vaccination encore insuffisante

D’aucun se posent légitimement la question : et la vaccination dans tout ça ? Les experts tablaient sur une maîtrise de la pandémie une fois que 70% de la population aurait reçu les deux doses vaccinales. Actuellement la Catalogne se situe autour des 40%. La variante Delta a bouleversé le scénario, et pour venir à bout de la crise, il faudra une vaccination de l’ensemble de la population avertissent les chercheurs. Pour comprendre, il faut analyser le taux de reproduction. Avec la première version du Covid, celle de Wuhan, le taux moyen de reproduction était situé entre 2,5 et 3. C’est à dire que 100 personnes malades en infectaient 300. Selon les calculs pour venir à bout du Covid il fallait vacciner 60 % et 67 % de la population pour obtenir une immunité de groupe.

Comme on le sait, la variante indienne est beaucoup plus contagieuse, le taux de reproduction est situé entre  6,25 et 7,5. C’est à dire que 100 malades vont infecter 750 personnes. Pour obtenir une immunité de groupe avec cette valeur il sera nécessaire d’avoir 86,7 % de la population vaccinée.

Il faut rappeler que les personnes ayant contracté le Covid au cours des six derniers sont considérées comme immunisées. Un cas qui concernent deux millions de personnes en Espagne, soit 4% de la population. Il faudrait donc vacciner 81 % de la population pour obtenir l’immunité de groupe.

Pour que l’équation soit complète, il faut ajouter que 1% des personnes vaccinées (pour le moment) contractent le Covid.

medecin français à Barcelone

Recommandé pour vous