Couvre-feu en Catalogne par commune

Publié le Mis à jour le
Gare Barcelone

Le gouvernement de Catalogne réactive le couvre-feu qui sera en vigueur de 1h à 6h du matin.

Face à la flambée de Covid en Catalogne, la Generalitat décrète un couvre-feu de 1h à 6h du matin. Le précédent couvre-feu a été levé le 9 mai dernier. A l’époque, l’Espagne était sous le régime de l’état d’urgence et le gouvernement catalan avait plus de souplesse juridique pour activer un confinement nocturne. Cette-fois ci, la mesure devra être validée par le tribunal supérieur de justice catalan. Les services juridiques de la Generalitat ont publié un dossier solide pour éviter tout rejet de la justice.

Un couvre-feu en Catalogne par commune

Le couvre-feu ne sera pas réactivé sur tout le territoire catalan, mais uniquement dans les zones les plus touchées par la pandémie. Au total, 158 communes sont concernées par la mesure dont Barcelone ; la liste est disponible ici.

En comptant le délai de validation du tribunal, la mesure devrait être en vigueur à partir de ce week-end. Par ailleurs, la Generalitat a décrété la fermeture des restaurants, bars et autres lieux de vie dès 00h30. Il est aussi interdit de pique-niquer dans les rues, parcs et plages de Catalogne. Les réunions de plus de 10 personnes dans la sphère publique comme privée sont interdites.

Les chiffres du Covid en Catalogne

La tendance de l’épidémie en Catalogne est mauvaise malgré une légère amélioration ces derniers jours. L’indice de risque du gouvernement catalan (qui doit rester en dessous de 200) est situé à 1338 points contre 1399 il y a 24 heures. Le taux de reproduction du virus (qui doit rester en dessous du chiffre 1) est à 1,40. C’est-à-dire que 100 personnes malades en contaminent 140. On est loin du 3,47 qu’affichait la Catalogne la semaine dernière. L’âge moyen du Catalan contaminé est de 28 ans.

La pression sanitaire est forte. Surtout dans les Centres d’Attention Primaire (CAP) qui sont saturés. « Le système sanitaire catalan est agonisant » a déclaré hier la porte-parole gouvernemental Patrícia Plaja. Première conséquence : les CAP ne sont plus en mesure d’effectuer des tests PCR pour les cas contacts. Le système perd donc le traçage de l’épidémie, ce qui peut favoriser les clusters dans les prochains jours. De la même manière, les personnes infectées par la Covid ne peuvent plus bénéficier d’un test PCR pour lever la quarantaine. Celle-ci est automatiquement suspendue au bout de 10 jours, si la personne ne ressent plus les symptômes du coronavirus.

Les hôpitaux de leur côté ont admis 127 nouveaux patients lors des 24 dernières heures. C’est un total de 1.185 personnes dans un lit d’hôpital dont 219 qui finissent en soins intensifs.

Les profils des personnes en réanimation sont différents de ceux des vagues précédentes a souligné hier le ministre catalan de la Santé Josep Maria Argimon . « Une personne sur quatre admise en réanimation a moins de 40 ans et l’âge moyen des patients admis en réanimation est désormais de 50 ans. Jusqu’à présent, il était de 63 ans. »

medecin français à Barcelone

Recommandé pour vous