« Le pass sanitaire ne doit pas être discriminatoire » selon le ministre catalan de la Santé

Par Leslie Singla
pass sanitaire

Alors que le pass sanitaire est en vigueur en France et dans certaines régions d’Espagne, la Catalogne écarte sa mise en place. Le gouvernement catalan travaille sur une éventuelle régulation.

En Espagne, les îles Canaries et la Galice demandent désormais un certificat Covid sur leur territoire. Il faut présenter le pass sanitaire pour accéder à des bars et restaurants, dans les villes où le taux d’incidence est élevé. La question se pose sur sa possible arrivée en Catalogne, mais ce n’est pas encore d’actualité. Le gouvernement catalan se baserait sur le certificat Covid mis en place par l’Union européenne pour les voyages entre les pays. L’idée serait de pouvoir l’appliquer correctement à un autre environnement.

« Le pass sanitaire ne peut pas être discriminatoire, il reste encore beaucoup de monde à vacciner (…) Nous devons attendre et travailler dessus » a confié le ministre de la Santé catalan, Josep Maria Argimon, à nos confrères du journal Ara. En Catalogne, la vaccination est ouverte aux moins de 30 ans depuis la fin du mois de juin.

La vaccination non obligatoire

À l’heure actuelle, l’Espagne serait le pays le plus vacciné d’Europe, avec 54,7% de la population possédant le schéma vaccinal complet. Josep Maria Argimon a indiqué « nous sommes un pays ne refusant pas beaucoup les vaccins. Il est vrai que nous demandons un certificat de vaccin aux enfants lorsqu’ils partent en colonie, mais on ne les refuse pas même s’ils ne sont pas vaccinés ». Il ajoute que le comité bioéthique a toujours refusé l’obligation des vaccins.

Concernant l’avenir, le ministre de la Santé catalan se montre prudent : « il nous reste encore le pire à passer ». Il précise que la région a atteint le pic de contagions il y a quelques jours, mais qu’elle doit encore attendre le pic dans les unités de soins intensifs. La situation reste pour l’instant très compliquée selon ses propres mots, « nous serons en hausse jusqu’à la fin de la première semaine d’août. Ensuite nous serons stables. (…) Je crois qu’en 2022 la pandémie sera encore d’actualité. »

Recommandé pour vous