Des tortues relâchées dans la mer Méditerranée à Barcelone

Publié le Mis à jour le

Sur la plage de Mar Bella, une vingtaine de tortues ont été libérées le 26 juillet après avoir vécu en captivité. Cette démarche permet d’augmenter les taux de survie des tortues marines.

Un moment émouvant s’est déroulé hier matin à Barcelone. Après plus d’un an en captivité, 24 tortues nées en août 2020 ont été libérées sur la plage de Mar Bella. L’emplacement a été choisi symboliquement car elles ont vu le jour sur cette même plage. Fermé au public en raison de la situation sanitaire, les associations responsables du programme ont pu assister à l’événement.

Sur les 77 oeufs, 72 tortues sont nées l’an dernier. Parmi elles, 42 ont été lâchées en mer le premier jour et 24 hier. Ce type de projet vise à laisser les animaux en captivité durant leur première ou deux premières années afin d’améliorer les taux de survie des tortues marines. Au total, plus de 90% des tortues nées ont pu retrouver la mer Méditerrannée. Les experts considèrent que c’est un succès.

Un phénomène insolite

La nidification de tortues en Méditerranée Occidentale correspond à un phénomène récent, en raison d’un réchauffement plus rapide des zones habituelles. L’an dernier, des centaines de volontaires avaient participé à la surveillance 24h/24 d’œufs pondus par une tortue sur la plage de Mar Bella. Cet événement rare à Barcelone avait fait l’objet d’une mobilisation particulière. L’affluence sur les plages, les nombreux bateaux, la luminosité et le bruit font que les animaux ne sont pas habitués à arriver jusqu’à la plage.

Une partie des oeufs et quelques tortues ayant vu le jour sur le sable avaient été transférées à la Fondation CRAM au Prat de Llobregat. Le lieu a assuré leur développement afin d’améliorer leur survie. D’autres ont été transférés au Zoo de Barcelone et à l’Oceanogràfic de Valence.

Recommandé pour vous