Catalogne : les médecins désemparés face aux listes d’attente

Par Leslie Singla
vaccination

En Catalogne le nombre de personnes sur listes d’attente, pour des diagnostics et opérations, ne cesse d’augmenter. Les professionnels tirent la sonnette d’alarme et s’inquiètent pour leurs patients.

“C’est inadmissible” déplore Ana Roca, pédiatre dans un centre d’attention primaire (CAP) à Viladecans et vice-présidente du syndicat Metges de Catalunya. La médecin est déconcertée face à la situation actuelle. “Nous avions déjà des listes d’attente importantes avant la pandémie, mais la Covid a accentué cet effet. Un examen réalisé habituellement dans trois mois, peut être effectué dans six ou neuf mois” détaille-t-elle. Le nombre de personnes sur listes d’attente pour un diagnostic a augmenté de 21% entre décembre 2020 et juin 2021.

Pour mieux gérer la pandémie, elle explique que le système de santé publique aurait dû avoir un double circuit, avec d’un côté les patients Covid et les restants de l’autre. Par manque de moyens et de personnel, l’ensemble de la chaîne est bloqué. En Catalogne, chaque personne doit consulter son médecin généraliste, avant d’être envoyé vers un spécialiste, qui demandera les examens adéquats. “On a le phénomène des doubles visites. Si un patient attend 300 jours avant de voir un spécialiste, il ira revoir son médecin généraliste pour insister. Ce dernier ne pourra rien faire de plus et le malade aura pris un rendez-vous inutile” explique Ana Roca.

sante catalogneL’attente varient selon les communes. “Par exemple, autour de Tarragone les délais s’allongent pour les échographies et dans la province de Gérone c’est pour les coloscopies” ajoute le syndicat. À l’hôpital Mútua de Terrassa, quinze mois peuvent être nécessaires pour cet examen. Du côté des opérations, 27.633 patients attendaient 88 jours en moyenne en Catalogne, toujours entre décembre et juin.

Si au cours de ces derniers mois, le retard a pu être légèrement rattrapé, le nombre de patients est en hausse. En juin, 384.639 attendaient en moyenne 111 jours pour un rendez-vous. En décembre 2020, ils étaient 356.352 pour 141 jours.

Un futur incertain

Le syndicat Metges de Catalunya se dit préoccupé pour les prochains mois. Des tumeurs ne seraient pas détectées à temps, “les chirurgiens doivent opérer des cancers très avancés” déclare la vice-présidente. Outre la santé des patients qui est en jeu, celle des professionnels commence à inquiéter, après un an et demi de pandémie. La fatigue grandit face aux journées interminables.

En dix ans, la Catalogne a perdu 800 médecins généralistes, pédiatres, gynécologues et oncologues, en raison des coupes budgétaires. “Le gouvernement catalan souhaite augmenter le budget de la santé mais nous en avons besoin maintenant et non d’ici cinq ans” ajoute Ana Roca. Plusieurs spécialistes s’accordent à dire qu’il faudrait deux ans avec un plan “choc” pour rattraper le retard accumulé “s’il n’y a pas d’autre vague de Covid-19”.

Recommandé pour vous