Fêtes à Barcelone : 4.100 personnes délogées

Par Camélia Balistrou
fêtes illégales barcelone

Les forces de l’ordre ont délogé plus de 4.000 personnes participant à des fêtes légales et clandestines à Barcelone, lors de la première nuit sans couvre-feu. 

Aux abords des plages de Sant Miquel et de Somorrostro, les Mossos ont dispersé un rassemblement de 2.100 personnes, d’après les sources des autorités. Les individus délogés participaient à des botellones dans lesquels les mesures anti-Covid n’étaient pas respectées.

Suite à l’annonce de la fin du couvre-feu, de nombreux Barcelonais ont décidé de le célébrer sur les plages de la ville. Les policiers ont alors renforcé les patrouilles vers le littoral, mais aussi dans les zones de Gràcia et Sants, où les fêtes de quartier animent les nuits.

À Gràcia, Mossos d’Esquadra et Guardia Urbana ont travaillé conjointement pour disperser une foule de 2.000 personnes qui ne suivaient pas non plus les mesures sanitaires : non-respect des distances de sécurité, non-port du masque et consommation d’alcool. D’après les sources policières, les interventions se sont déroulées dans le calme, sans incident notable.

Recommandé pour vous