La Catalogne en symboles : l’âne catalan

Par Camélia Balistrou
WhatsApp Image 2021 08 21 at 09.49.39

En Catalogne, il n’est pas rare d’observer un âne tissé sur le drapeau sang et or, collé à l’arrière d’une voiture ou encore sur une plaque d’immatriculation catalane. Quelle est l’origine de ce symbole ?  

Fidèle et travailleur, l’âne a toujours été omniprésent dans la culture catalane, jusqu’à en devenir un symbole. Utilisé pour les travaux et transports agricoles, l’âne a longtemps été la bête de somme la plus répandue partout en Espagne. L’équidé sous forme d’autocollant que l’on connaît tous est le fruit du graphiste Eloi Allegre et date du début de l’an 2000. Une seconde version verra le jour en 2004, signée Jaume Sala et Alex Ferreiro. Cette représentation picturale découle d’une opération écologiste, visant à protéger l’âne catalan menacé d’extinction.

Une action écologiste

Le risque de disparition de l’espèce a débuté en 1950, mais les campagnes de protection ont débuté qu’à partir des années 70. Les jeunes écolos ont alors dessiné les autocollants pour sauver la lignée. Si l’on comptait plus de 50 000 bêtes autrefois, aujourd’hui il n’en reste environ que 500 en Espagne, dont 400 se trouvent en Catalogne. Pour assurer leur survie, iI en faudrait aujourd’hui plus de 1 000 pour les considérer hors de danger.

Au-delà du message écologiste, l’âne catalan a largement été repris et dressé comme étendard durant les manifestations indépendantistes. L’équidé incarne la force et la résistance du peuple catalan.

Symbole de robustesse

Ce n’est pas un hasard si cet animal de ferme a été choisi pour incarner l’identité et l’image de la Catalogne. Certains Espagnols regardent même d’un mauvais œil ce symbole, car ils y voient une façon de s’opposer au taureau espagnol, voire de se moquer du symbole espagnol.

Catalogne en symboles

En réalité, les catalans ont voulu s’approprier les qualités de l’animal pour l’ériger au statut de symbole de la région. Sa force de caractère, sa résistance à la tâche, ainsi que son tempérament bien trempé ont fait de lui la coqueluche catalane. À l’image du coq pour les Français ou du kangourou pour les Australiens, les Catalans ont choisi l’âne dénommé « ruc català » ou « ase català » pour en faire l’emblème non officiel de leur communauté. Le « ruc català » incarne donc à lui seul la singularité, l’identité et le caractère de tout le peuple catalan, de part et d’autre de la frontière franco-espagnole.

Recommandé pour vous