L’Espagne atteint 70% de vaccinés mais pas l’immunité collective

Publié le Mis à jour le

L’objectif des 70% de vaccinés avant la fin de l’été, fixé par le gouvernement espagnol, est atteint. En revanche, à cause du variant Delta, l’immunité collective n’est pas encore une réalité.  

Photo : Aurelie Chamerois – Equinox

Espoir et déception. Bons élèves européens, les Espagnols se sont fait vacciner massivement et sans trop attendre. « Les Espagnols ne remettent pas en question l’avis des médecins.», affirmait sur Equinox  le docteur Jordi Fernández-Castro, professeur de psychologie à l’Universitat Autònoma de Barcelone. « Et comme les personnes âgées ont vu le système sanitaire s’améliorer avec le temps depuis la dictature, les médecins ont un vrai prestige et les gens ont beaucoup confiance en eux. »  La tendance à la vaccination des Espagnols peut aussi s’expliquer par le choc d’avoir été l’un des premiers pays durement touchés par la pandémie en Europe. Les images des hôpitaux de campagne débordés et des maisons de retraite où les morts s’entassaient ont profondément choqué les Espagnols.

Lire aussi : Pourquoi les Français se vaccinent moins que les Espagnols

Si les chiffres sont bons avec 70% de la population disposant du schéma vaccinal complet (avec un pic de 78% chez les plus de 12 ans) l’objectif de l’immunité de groupe n’est pas encore atteinte.  A cause du variant Delta qui est beaucoup plus contagieux que le Covid d’origine et sa souche de Wuhan. Certains spécialistes parlent d’un objectif dépassant 90% de la population pour décrocher le Graal de l’immunité collective. D’autres, comme la chercheuse Clara Prats qui conseille le gouvernement catalan au sein du Biocomsc ne veulent plus s’aventurer dans des seuils. « Cela n’a pas de sens de parler d’immunité de groupe car il est impossible d’y parvenir avec les caractéristiques que ce virus possède actuellement » affirme la chercheuse.Adelaida Sarukhan, immunologiste et rédactrice scientifique d’ISGlobal pense la même chose : « Avec la souche Delta du Covid, nous pouvons oublier le concept d’immunité de groupe qui existe pour d’autres maladies infectieuses. »

Le vaccin n’est qu’une arme parmi d’autres pour vaincre le fléau. Le lavage des mains, le port du masque, la distance sociale, de possibles jauges des lieux publics resteront la règle selon l’évolution des choses.

La France, contrairement au voisin espagnol traîne des pieds pour recevoir les injections. 57,7 % des personnes possèdait un schéma vaccinal complet au 31 août.

Recommandé pour vous