Pour la Diada, Pere Aragonès veut se présidentialiser

Par Nico Salvado
PERE ARAGONES

La cérémonie officielle de la Diada 2021 présidée par Pere Aragonès sera bien différente des précédentes et tourne la page des années Puigdemont. 

A 38 ans, Pere Aragonès est le plus jeune président de la Catalogne. Malgré une image de bourgeois consensuel, l’homme veut être remarqué comme un personnage de gauche. Après 10 ans du centre-droit au pouvoir en Catalogne (Artur Mas, Carles Puigdemont et Quim Torra), Pere Aragonès veut afficher un changement de style. Lors de son investiture en mai dernier, on a pu apprécier quelques détails “progressistes”. Comme la version modernisée et féminisée de l’hymne national catalan “Els Segadors” qui a fait hurler les plus conservateurs.

La garde d’honneur des Mossos d’Esquadra avait été ce jour là désarmée, sans les traditionnels fusils, et féminisée. Un clin d’oeil aux critiques contre la Police qui avait éclatées suite aux émeutes barcelonaises, quelques jours avant la prise de fonction du nouveau président.

Une Diada progressiste

Lors de ses apparitions ce samedi pour les actes officiels de la Diada, la fête nationale de la Catalogne, Pere Aragonès veut continuer à travailler son image de président. Les équipes de communication du parti présidentiel (ERC) pensent que l’institutionnalisation de la Generalitat a été abîmée par Carles Puigdemont et Quim Torra. Pour vouloir construire un nouvel État, les fonctions et les compétences actuelles de la présidence de la Catalogne ont été “désacralisées” selon les machinistes d’ERC. La symbolique autour de Pere Aragonès pour ce 11 septembre sera plus “catalaniste” qu’ “indépendantiste “.

La cérémonie institutionnelle aura lieu devant les 4 barres catalanes de Montjuic. Créée par l’architecte Josep Puig i Cadafalch , cette oeuvre a été détruite pendant la dictature de Primo de Rivera et reconstruite en 2011. C’est un symbole du modernisme catalan.

CATALOGNELe président rendra également un hommage à un autre Catalan consensuel et progressiste : le violoniste Pau Casals, connu pour avoir prononcé un discours pacifiste devant l’ONU. On est loin de la dramaturgie du 11 septembre affichée par Artur Mas et Carles Puigdemont qui s’étaient rendus respectivement au Fossar de les Moreres et devant la musée du Born, deux lieux de la “Mecque indépendantiste”. 

D’ailleurs la cérémonie du 11 septembre 2021 ne s’adressera pas qu’au peuple indépendantiste mais à toute la population catalane. Marta Bayarri, directrice artistique de l’événement, a déclaré que son spectacle représentait “la diversité de la société catalane et s’articule autour de la recherche du bien commun”. Loin du classicisme catalan, la cérémonie du 11 septembre cette année sera rythmée par la rappeuse marocaine Miss Raisa, le chanteur nigerian Kelly Isaah, et du flamenco avec l’Andalouse Alba Carmona.

Recommandé pour vous