Les indépendantistes catalans proposent une grève de l’électricité contre la hausse des prix

Par Nico Salvado
ELECTRICITÉ EN ESPAGNE

Les indépendantistes appellent à la grève pour protester contre le prix de l’électricité en Espagne.

Après une série de hausses jamais vues dans l’histoire du pays, le prix de l’électricité espagnole atteint 188,18 euros par mégawattheure.  Il y a un an, un mégawattheure en Espagne ne coûtait que 42,01 euros. Le tarif a tout simplement triplé sur une année.

Les indépendantistes catalans et des groupuscules régionaux d’extrême-gauche entendent surfer sur cette hausse pour faire entendre leurs voix . La gauche indépendantiste catalane, le centre-droit de Puigdemont, les extrêmes gauches séparatistes catalanes (La Cup), basque (Bildu), de Galice (BNG) et des Baléares (Mes) s’unissent pour lancer une grève de la consommation électrique le vendredi 8 octobre de 22h à 22h30. Ils veulent ainsi démontrer, avec une baisse symbolique de l’énergie pendant 30 minutes, que « les citoyens ne cèdent pas au chantage des multinationales ».

Les indépendantistes veulent légiférer eux-mêmes

Dans un communiqué commun, ces partis dénoncent une collusion entre les différents gouvernements de droite comme de gauche en Espagne avec les grandes entreprises électriques. « La privatisation du secteur et le démantèlement des services publics sont la cause de la hausse des prix » selon le communiqué. Les partis nationalistes déplorent que les régions espagnoles comme la Catalogne, le Pays Basque, la Galice ou les Baléares ne puissent pas légiférer localement pour limiter la hausse des prix.

Il est cependant bon de noter que tous ces partis -à l’exception de la Cup – négocient actuellement avec le gouvernement espagnol pour voter le budget général de l’Etat espagnol avec leurs députés respectifs au parlement national. Le gouvernement n’a pas assez de députés à l’Assemblée Nationale pour approuver seul les budgets et doit faire appel à la trentaine de députés indépendantistes pour obtenir une majorité parlementaire. Or, les partis n’ont pas mis sur la table les mesures contre la hausse électrique pour donner leur feu au vert au budget de l’Espagne.

Recommandé pour vous

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez les désactiver si vous le souhaitez. Accepter

Politique de privacité