Cary Grant, Milena Busquets et curés : la chronique littéraire d’octobre

Par Christian Vigne
Publié le Mis à jour le Photos : Josep Miron

Tous les premiers week-ends du mois, le libraire Christian Vigne nous livre sa sélection de nouveautés. Des ouvrages à retrouver à Jaimes, la librairie français de Barcelone (Carrer de València, 318). 

La vie de Cary Grant, on le sait, n’a jamais ressemblé à celle que laissait paraître sa vie publique. Le hiatus, du reste, ne venait pas tant de l’homosexualité sans cesse dissimulée de celui qu’Hollywood a destiné à un public féminin, supposant qu’en son sein, peu seraient insensibles au charme ou à la claire beauté, à l’élégance en tout cas du personnage. Peut-être ce hiatus venait-il de son histoire, de son enfance, de cette lucidité ou de cette auto-condamnation qui le conduisait à répéter que « nous sommes ce que nous sommes dans l’opinion des autres ».  Il ajoutait que c’était à eux de s’en faire une idée, mais il est peu probable que pareille déclaration ait été une porte entrouverte à découvrir qui était celui dont la mère a été expédiée par son père en asile psychiatrique où elle est restée un peu plus de vingt ans, celui dont le père, après cet exploit, l’a finalement envoyé chez son oncle, s’en débarrassant clairement alors qu’il recommençait une vie avec une autre femme et un autre enfant. Martine REID publie « Être Cary Grant » chez Gallimard. « Tout le monde veut être Cary Grant, même moi, je veux être Cary Grant », disait… Cary Grant. Chacun jugera.

Milena BUSQUETS est au cœur de ses romans. Elle se met en scène en quelque sorte, revendiquant une frivolité qu’elle a élevée au rang de règle de vie, s’exigeant au moins l’apparence de sa constance. Ainsi, la protagoniste s’agite-t-elle dans une lutte de survie tentant la conciliation d’une vie professionnelle, familiale, le non renoncement à ses ambitions, flottant dans une relation sentimentale à laquelle aucune longévité ne semble s’accrocher, tout cela fonctionne, vit, n’est qu’énergie. Parallèlement, le souvenir de Gemma revient, s’installe. Gemma, une camarade de lycée morte prématurément. Mais, allez savoir pourquoi ou comment, il est hors de question que Milena Busquets nous entraîne dans la nostalgie, moins encore dans la neurasthénie, non, elle nous entraîne dans la vie de Gemma, dans cette partie d’elle qui la célèbre.
Gemma, de Milena BUSQUETS, éd Gallimard.

« Ah ! mon gros boudin, s’écriait-elle d’une voix entrecoupée de soupirs, arrête-toi, je me meurs ». Ces mots, Margot la ravaudeuse les adresse à l’ecclésiastique s’occupant de son instruction, croit-il. Myriam Deniel-Termant nous les rapporte dans son ouvrage « Une histoire érotique de l’église », sous-titré par prudence « quand les hommes de Dieu avaient le diable au corps » et que publient les éditions PAYOT. Une fouille minutieuse d’une foultitude de documents venus de mémorialistes, de comptes-rendus d’audiences judiciaires, de rapports de police. Un ouvrage d’historien, peuplé d’illustrations d’époque. Rien de nouveau sous le soleil de Satan, sans doute, on sait bien que les ressources humaines de l’église ne sont pas exclusivement constituées d’êtres ni en désir ni en attente de canonisation mais le livre est une somme de faits divers répertoriés minutieusement, un objet de curiosité parfois drôle. En témoigne notamment la déclaration du curé de Venette, chopé et contraint de reconnaître par écrit que, oui, il se trouvait bien en l’hôtel de la Grenade en compagnie de Marguerite Mouron, dite Rosette, « de son plein gré et à l’effet de s’amuser avec ladite Rosette. »

Les rendez-vous de la librairie françaises de Barcelone

Le 14 octobre, Emmanuel Razavi viendra nous présenter son livre « Grands reporters : confessions au cœur du conflit ». La parole d’une dizaine de journalistes témoignant de la réalité de cette singulière profession.

Par ailleurs, reprennent animations pour enfants, ateliers de conversation, conférences, ateliers de reliures etc. le tout sur www.jaimes.cat que je vous invite à visiter.

Recommandé pour vous

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez les désactiver si vous le souhaitez. Accepter

Politique de privacité