1er octobre à Barcelone : nuit de tensions et conteneurs incendiés

Par Camélia Balistrou
violence barcelone

La célébration du quatrième anniversaire de la déclaration d’indépendance du 1er octobre 2017 a rassemblé des milliers de Barcelonais. En marge de la manifestation, des conteneurs ont été incendiés et des tensions avec les forces de l’ordre ont ponctué la commémoration. 

Cette année encore, les membres des Comités de Défense de la République (CDR), groupuscules radicaux indépendantistes ont lancé un appel à la manifestation pour commémorer le quatrième anniversaire du référendum d’autodétermination. Plusieurs centaines de Barcelonais, de tout âge, se sont rassemblés sur l’Avenue Josep Tarradellas, hier soir à 19 h.

S’en est suivi un cortège le long de la Diagonal vers le Passeig de Gràcia, escorté par un dispositif policier. Les manifestants étaient équipés d’une multitude de banderoles et pancartes : « Pas de retour en arrière, Indépendance » ou encore « Liberté ».


La foule scandait des slogans tels que : « Ni oubli, ni pardon », « Les rues sont toujours à nous ». Les messages d’indignation pro-indépendantiste ne désemplissent pas.

Tensions et vandalismes

Au fil de la nuit, le nombre de participants à la manifestation a augmenté indique les forces de l’ordre et des tensions ont surgis sur la Plaça Via Laietana. Un groupuscule radical a mis le feu à des barricades et des conteneurs. Les Mossos d’Esquadra, qui protégeaient la zone autour du siège de la police espagnole sur la Via Laietana, se sont déplacés vers la zone des heurts.


Les manifestants se sont dispersés, mais certains d’entre eux ont jeté des projectiles sur les policiers. Le cortège qui, pendant plusieurs heures, se déroulait pacifiquement s’est terminé par des actes de vandalisme et par des tensions entre la police anti-émeute et les manifestants.

Recommandé pour vous

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez les désactiver si vous le souhaitez. Accepter

Politique de privacité