Attaques de sangliers à Barcelone : un problème qui inquiète

Par Clémentine Laurent
Publié le Mis à jour le Photo : Mané Espinosa/La Vanguardia

Vidéos de sangliers à Barcelone fouillant les poubelles, attaquant des passants… S’ils sont de plus en plus problématiques, c’est notamment à cause de la sécheresse de cet été, mais pas que.

« On ne peut plus sortir son chien tranquille. » Que ce soit à Sarrià, Vallvidrera ou encore Pedralbes, les habitants des quartiers situés sur les hauteurs de Barcelone se plaignent tous d’une invasion de sangliers. C’est même pire : ils sont de plus en plus agressifs, et les nombreuses vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux en témoignent.

« On n’avait jamais souffert d’une invasion comme ça, aussi virulente que ces derniers mois. Cette année, les sangliers vont jusqu’à la ronda General Mitre ! », s’alarme un membre de l’association de voisins de Pedralbes, Luis Sanglas, auprès de La Vanguardia.

Vidéo : des sangliers à Vallvidrera, en septembre 2021. Betevé

Les problèmes se concentrent surtout dans les quartiers de Les Corts, Sarrià-Sant Gervasi, Gràcia, Horta-Guinardó et Nou Barris. Vers 21 heures, tous les soirs ou presque, les sangliers descendent depuis le parc de Collserola dans les rues et fouillent les poubelles pour se nourrir. En passant, ils traversent les routes et coupent le passage aux voitures, détruisent des jardins, et attaquent même des passants ou des chiens.

Ces attaques sont d’autant plus problématiques que les sangliers peuvent être porteurs de maladies. Le journal El País met en lumière une étude selon laquelle un sanglier de Collserola sur trois peut transmettre l’hépatite E, notamment à travers une morsure.

Les sangliers à Barcelone, de plus en plus problématiques

Des chiffres appuient ces témoignages. « Durant ces mois d’été, les incidents ont été multipliés par trois par rapport aux années antérieures », explique la mairie à Equinox. Plusieurs raisons expliquent cette augmentation des sangliers dans les rues de Barcelone.

On connaît déjà depuis quelques années les « cerdolis« , ces cochons vietnamiens adoptés comme animaux de compagnie puis relâchés dans la nature. Ils se reproduisent avec des sangliers et créent des hybrides, plus problématiques que l’espèce autochtone (plus de détails ici).

De plus, les sangliers sont de plus en plus habitués à la présence humaine et s’approchent toujours plus pour trouver de la nourriture.

Sangliers à Barcelone Photo : Des sangliers dans Collserola, 2016. La Veu.cat

Mais la nouveauté, cette année, c’est la sécheresse : il a très peu plu à Barcelone depuis avril (pluviométrie inférieure à la moyenne de 65 %, selon la mairie), rendant la nourriture des animaux plus rare et les poussant à se déplacer plus loin pour en trouver.

La mairie de Barcelone reconnaît également que peu de captures ont été effectuées l’année dernière, et d’un autre côté, les chasseurs expliquent connaître toujours plus de restrictions, ce qui participe à l’augmentation du nombre d’individus dans le parc de Collserola.

Et le phénomène est encore amplifié depuis le début de l’automne, en raison du cycle de vie naturel des sangliers : en cette période, les jeunes doivent apprendre à se débrouiller seuls et se séparent de leur mère. Il est donc commun, explique la mairie, que des groupes de jeunes sangliers se déplacent dans des zones plus urbanisées à la recherche de nourriture.

Comment éloigner les sangliers à Barcelone

Face à des animaux toujours plus présents et toujours plus agressifs, comment agir ? Pour la mairie de Barcelone, il faut surtout restreindre l’accès des sangliers à des sources de nourriture. Selon le plan d’action 2021, cela passe par de la sensibilisation auprès de la population, mais aussi une adaptation des poubelles et conteneurs pour empêcher les animaux d’y fouiller.

Sangliers à Barcelone Photo : des sangliers à Sant Vicenç dels Horts, en 2019. El Periódico

À Pedralbes, des fils électrifiés ont été installés par la mairie pour empêcher les animaux de passer et détruire les plantes et fleurs.

Enfin, uniquement en cas de situation de conflit, la capture des sangliers les plus problématiques est organisée ; l’animal est ensuite anesthésié et euthanasié, suivant un processus contrôlé, et ce uniquement dans certains districts (Nou Barris, Sarrià-Sant Gervasi et Horta-Guinardó)

Dans tous les cas, les instructions pour les habitants des quartiers touchés sont les mêmes : ne pas nourrir les sangliers, qui sont déjà trop habitués à l’Homme.

Bonus track : comment réagir face à un sanglier ?

Le parc de Collserola, où prolifèrent naturellement les sangliers, explique comment agir face à un individu :

– Ne pas s’approcher de l’animal. Il pourrait réagir de manière dangereuse et, d’un autre côté, il vaut mieux que les sangliers ne s’habituent pas à la présence humaine.

– Ne pas le nourrir et surveiller les sacs de nourriture.

– Pour l’éloigner, il est recommandé de faire du bruit et de grands gestes.

Recommandé pour vous