Restrictions d’eau dans 22 communes de Catalogne

Par Clémentine Laurent
Publié le Mis à jour le
Sécheresse en Catalogne

La sécheresse en Catalogne, cette année, est telle que dans 22 communes de l’Alt Empordà, dans le nord de la région, la consommation de l’eau est limitée pour les particuliers comme pour les professionnels.

Photo : La Razón

C’est l’une des sécheresses les plus importantes de ces dernières années, dans le nord de la Catalogne. Dans l’Alt Empordà, la pluie s’est faite particulièrement rare en 2021. Résultat : les réserves d’eau sont très basses, et l’utilisation de l’eau courante est désormais limitée à 250 litres par personne et par jour.

22 petites villes de l’Alt Empordà sont concernées, dont la Jonquera.

La décision a été prise ce jeudi 28 octobre par l’Agence catalane de l’eau, qui a déclaré l’alerte sécheresse dans toutes les communes approvisionnées par la source de Fluvià Muga. Elle n’avait pas connu un niveau aussi bas depuis plus de dix ans.

Tous les usages de l’eau limités

D’autres mesures ont également été prises pour économiser l’eau, en attendant que la situation s’améliore et que le niveau de la source remonte : les fontaines sont éteintes, l’arrosage des parcs et jardins est limité, ainsi que l’utilisation agricole et industrielle de l’eau et le remplissage des piscines.

Sécheresse en CatalognePhoto : fleuve Besòs, Vicente Zambrano González/Ajuntament

Mais pas d’inquiétude pour l’instant, pour les particuliers : selon l’agence, la limitation à 250 litres d’eau est bien supérieure à une consommation normale par jour et par habitant, qui s’élève à entre 130 et 150 litres.

En revanche, la sécheresse est bien visible dans les lieux naturels de la zone, avec certains étangs complètement à sec.

Pas de restrictions à Barcelone

Cette année a été particulièrement sèche, avec un manque de pluies problématique et d’importants feux de forêt.

À lire aussi : Réchauffement climatique : la Catalogne, « point chaud » mondial

Heureusement, les limitations d’utilisation de l’eau sont contenues pour le moment à l’Alt Empordà. Les habitants de Barcelone, notamment, n’ont pas à craindre de telles restrictions. Les réserves du système approvisionnant la ville, le Ter-Llobregat, sont remplies à environ 70 %, bien assez pour suffire à la demande durant un an.

Recommandé pour vous