Des œuvres d’art censurées, exposées à Barcelone

Par Clémentine Laurent
Publié le Mis à jour le

Un musée des œuvres d’art censurées ou polémiques ouvrira bientôt ses portes à Barcelone, dans l’Eixample.

Photo : Galería Helga de Alvear y Estudio Santiago Sierra, CCCB

Des photos des dirigeants politiques catalans emprisonnés, une sculpture du roi émérite Juan Carlos dans une position sexuelle ou encore une autre, satirique, de Saddam Hussein. Autant d’œuvres qui ont été retirées de leurs expositions originelles à cause des polémiques qu’elles ont généré. Mais elles seront bientôt de nouveau exposées, dans un nouveau musée dédié à l’art censuré à Barcelone.

C’est à la Casa Garriga Nogués, dans l’Eixample, que se tiendra la première exposition du musée, en commençant par la collection « Censored » de l’entrepreneur catalan Tatxo Benet. Plus de 150 œuvres censurées ou polémiques seront visibles.

Des œuvres très critiquées

Parmi elles, on compte par exemple une œuvre très critiquée car constituée d’hosties et évoquant les affaires de pédophilie dans l’Église, ou encore des photographies de l’artiste Santiago Sierra, représentant les dirigeants catalans emprisonnés et sous le titre de « Prisonniers politiques dans l’Espagne contemporaine ». La série de photos avait été censurée par la foire internationale d’art contemporain de Madrid (ARCO).

L’exposition se tiendra à partir du printemps 2022 à la Casa Garriga Nogués.

Recommandé pour vous