Comment adopter un animal à Barcelone ? Le guide pratique

Par Clémentine Laurent
Publié le Mis à jour le Photo Mariona Gil/Ajuntament

Vous voulez adopter un animal à Barcelone, votre décision est prise ? Voici le guide pratique pour tout savoir sur les adoptions d’animaux de compagnie, dans la capitale catalane.

Que doit-on prendre en compte avant d’adopter un animal ?

Avant d’adopter un animal, il faut être conscient de ses besoins en termes de nourriture, d’eau, de lumière, de taux d’humidité, de logement, d’espace, d’affection, de temps dédié, d’éducation, de soins médicaux, d’accès à l’intérieur et à l’extérieur…

Il faut également prendre en compte le fait que les animaux peuvent grandir avec le temps et leurs besoins peuvent donc croître ou se compliquer. Connaître l’espérance de vie et l’état de santé de l’animal que l’on souhaite adopter est également indispensable, car on devient responsable de son bien-être pour toute la durée de sa vie.

Animal à barcelonePhoto : Antonio Lajusticia Bueno Ajuntament

Tous les besoins d’un animal requérant une certaine somme d’argent à dépenser presque quotidiennement, il faut s’assurer de pouvoir répondre financièrement à ses besoins.

Plus de conseils de la Generalitat ici et de la mairie ici sur ce à quoi il faut s’attendre lorsqu’on adopte un animal à Barcelone.

Où adopter un animal à Barcelone ?

Il existe de nombreux refuges et associations dédiés pour adopter un animal à Barcelone.

La mairie dispose de son propre Centre d’accueil des animaux de compagnie de Barcelone (CCAACB), où l’on peut adopter chiens, chats mais aussi furets (le site ici).

D’autres associations existent, comme Adopta Bcn, La Protectora de Barcelona, Animal Home, Caldes Animal, APAN associació protectora d’animals de l’anoia, Animals sense sostre, Arbra, Asociación defensa equidos, ADAM protectora…

La liste complète des associations et refuges de Barcelone ici.

Animal à barcelone Photo : Vicente Zambrano/Ajuntament

Il existe également des éleveurs et des animaleries, où l’on peut acheter un animal à Barcelone.

En revanche, l’achat ou la vente d’animaux entre particuliers est interdit en Espagne. Par ailleurs, pour élever des animaux, il est impératif de posséder une licence spécifique.

Les animaleries sont-elles légales ?

Oui, pour l’instant. Mais ce ne sera peut-être plus le cas dans quelques années, en Espagne : un projet de loi nationale est sur la table, pour 2030, nommé Loi de protection et droits des animaux. Si cette loi est approuvée, les animaleries pourraient être interdites en Espagne.

Les annonces sur Internet sont-elles légales ?

Les annonces d’adoption d’animaux sur Internet ne sont légales que si elles sont postées par des éleveurs accrédités, des animaleries ou des associations.

Si l’annonce est postée par un particulier, alors elle est illégale.

Dois-je faire vacciner/pucer/stériliser l’animal lorsque je l’adopte ?

En général, lors d’une adoption dans une association, les animaux sont à jour dans leurs vaccins, déparasités, stérilisés (sauf s’ils sont encore trop jeunes) et pucés. Mais vaut mieux s’en assurer lorsqu’on adopte un animal.

Dans tous les cas, peu importe la provenance de l’animal, il doit impérativement être pucé par une clinique vétérinaire qui enregistrera l’animal dans l’Archive d’identification des animaux de compagnie (AIAC).

Rendez-vous ici pour trouver un vétérinaire à Barcelone.

Faut-il inscrire son animal quelque part lorsqu’on l’adopte ?

Oui. Tous les animaux doivent être inscrits par leur nouveau maître dans le recensement des animaux de compagnie de la mairie de la ville où le foyer réside habituellement. L’inscription peut être faite en ligne ici.

Cette inscription coûte 38 € (sauf dans certains cas), mais elle est obligatoire en Catalogne. Elle doit être faite dans les trois mois après la naissance de l’animal, ou dans le premier mois après l’adoption.

Animal à BarcelonePhoto : Mònica Moreno/Ajuntament

Cette inscription doit être réalisée après que l’animal a été pucé, et il doit disposer d’un document sanitaire d’identification fourni par un vétérinaire de son pays d’origine.

La personne effectuant la demande doit être majeure et inscrite au padrón municipal.

Par ailleurs, le statut de l’animal (lors d’un déménagement ou de son décès) doit être informé sur cette même plateforme.

Les adoptions sont-elles gratuites ?

Non. Le nouveau maître devra s’acquitter de plusieurs taxes et frais, notamment lors de l’adoption mais aussi après, comme lors de l’inscription de l’animal au recensement des animaux de compagnie de la mairie, par exemple.

Dans tous les cas, adopter un animal n’est pas gratuit. Il faut payer au moins les dépenses en nourriture et soins qu’a couvert l’association pour l’animal.

Y a-t-il des conditions pour adopter un animal à Barcelone ?

Oui, mais seulement pour certains animaux.

Pour certains chiens catégorisés comme « potentiellement dangereux » (ou ‘PPP’, les précisions ici), il faut posséder une licence spécifique afin d’adopter. La licence peut être demandée en ligne ici.

Cette licence coûte 53 € et est valable pour 5 ans en Espagne ; elle est personnelle à chaque maître et ne peut pas être cédée.

Animal à barcelonePhoto : Vicente Zambrano/Ajuntament

À noter que pour demander cette licence, le casier judiciaire du propriétaire doit être vierge de toute condamnation pour homicide, lésions, tortures, délits contre la liberté ou l’intégrité morale, la liberté sexuelle et la santé publique, délit d’association avec une bande armée ou narcotrafic.

Il existe d’autres conditions, comme posséder un certificat d’aptitudes physique et psychologique ou encore une assurance de responsabilité civile (tous les détails ici).

Mon animal doit-il porter un collier ?

Oui, à Barcelone, les animaux doivent porter un collier dans l’espace public (ou un harnais) sur lequel une médaille spécifie leur nom et les coordonnées de leur maître.

En plus du collier, il existe des conditions additionnelles pour les chiens potentiellement dangereux (les détails ici).

Puis-je abandonner mon animal ?

Non, l’abandon d’un animal de compagnie est formellement interdit en Espagne. C’est pour cette raison qu’il est vivement conseillé de bien réfléchir avant d’adopter un animal. Cependant, il est possible de le donner en adoption (pour des raisons justifiées), dans les centres d’adoption (les précisions ici).

Il est également complètement interdit de maltraiter un animal, notamment lui couper la queue ou les oreilles, lui retirer les griffes ou encore les cordes vocales.

Les nouveaux maîtres doivent être conscients de la responsabilité qu’incombe l’adoption d’un animal, pour que celui-ci soit en bonne santé et heureux.

Pour en savoir plus sur les lois liées aux animaux de compagnie en Catalogne, rendez-vous ici et ici.

À lire aussi : « Les pétards de la Sant Joan de Barcelone tuent des animaux »

Recommandé pour vous