À Barcelone, des graffitis de Banksy sur le point de disparaître

Par Camélia Balistrou
Publié le Mis à jour le
graffitis de Banksy

La signature du célèbre artiste Banksy, réalisée dans le zoo de Barcelone en 2003, est en passe de s’effacer. Il s’agissait du seul vestige du passage de l’artiste urbain dans la capitale catalane.

En 2003, le graffeur le plus connu du monde n’a pas manqué de laisser son empreinte à Barcelone. Sa signature a été faite dans le zoo de la ville, où il s’est secrètement introduit pour peindre à l’intérieur des installations animalières. Les graffitis sont conservés dans deux pierres : l’une dans l’enclos des manchots, en contact permanent avec les animaux, et l’autre dans un bloc de pierre qui se trouvait initialement dans le parc des girafes, avant d’être déplacé vers une aire de pique-nique.

L’action du service de nettoyage du zoo ainsi que les aléas du temps ont endommagé les deux signatures, mais il est encore possible de les voir au zoo avant leur disparition totale.

Une action revendiquée par Banksy

Banksy lui-même a immortalisé son incursion dans le zoo de Barcelone dans le livre « Wall and piece », publié en 2006, dans lequel il compile ses actions à travers le monde. « J’ai sauté par-dessus la clôture pour entrer dans le parc central de Barcelone à trois heures du matin sans savoir que le parc où se trouve le zoo abrite également le Parlement de Catalogne. Elle est très bien éclairée et contrôlée par la Guardia civil », explique l’artiste. « Je me suis alors dépêché, en signant l’enclos des manchots, des girafes, des bisons et des gazelles, avant d’atteindre ma destination finale : l’enclos des éléphants.»

graffitis de Banksy

Photo : Banksy

Arrivé à l’installation des éléphants, Banksy explique qu’il avait prévu de peindre la phrase : « Maintenant riez, mais un jour, nous serons au pouvoir », mais ce dernier a perdu le papier dans lequel il avait écrit la traduction espagnole. Il a donc choisi de faire des marques qui simulaient un décompte des jours, comme si les animaux eux-mêmes calculaient les jours de fermeture du parc zoologique.

Les brigades du zoo ont rapidement enlevé ces graffitis car, selon l’artiste lui-même, lorsqu’il est retourné au parc le lendemain pour vérifier le résultat de son action, ils n’étaient plus là. Il a néanmoins pu prendre en photo les graffitis présents dans l’enclos des pingouins et des girafes.

Les graffitis doivent-ils être restaurés ?

Des sources du zoo de Barcelone expliquent que les graffitis ne reçoivent aucun traitement particulier. Mais faut-il envisager de les conserver ? Le critique d’art et historien Ricard Mas est clair : « Une œuvre d’art urbaine est créée pour être éphémère, pour qu’elle disparaisse avec le temps. Par conséquent, cela n’aurait aucun sens de le garder », estime-t-il.

graffitis de Banksy

Photo : Banksy

Une visite au zoo de Barcelone comprend donc l’observation des animaux, mais aussi l’occasion de voir les vestiges de la seule action de Banksy visible à Barcelone.

Recommandé pour vous