Le suicide, l’autre épidémie en Espagne

Par Nico Salvado
Publié le Mis à jour le
suicide en espagne

Chaque jour en Espagne, onze personnes se suicident selon l’Institut national de la statistique (INE). 

La pandémie de Covid-19, surtout durant les semaines de plomb du confinement, a eu un effet direct sur la santé mentale des Espagnols. Selon l’INE, les personnes présentant “peu d’intérêt ou de joie à faire les choses” ont augmenté de 3,3 points depuis l’apparition du coronavirus dans le pays. Les personnes souffrant d’un “sentiment d’être abattu ou déprimé” connaissent également une hausse de 2,2 points sur la même période.

Une traduction douloureuse de ces statistiques : 2020 est l’année avec le plus de suicides dans l’histoire de l’Espagne depuis l’ouverture de ce registre funèbre en 1906. Au total, 3941 personnes ont décidé de mettre fin à leurs jours. Un chiffre noir en hausse de 7,4% par rapport à 2019. Le plus grand nombre sont des hommes (74%).

La majorité des suicides surviennent entre 40 et 59 ans. L’Association pour la prévention du suicide note un taux élevé de passage à l’acte chez les personnes de la communauté LGBTI, et parmi les professionnels soumis à un stress élevé au travail, comme les policiers et les médecins.

Les souffrances des jeunes Catalans

“Il faut briser les tabous et mettre davantage l’accent sur l’accompagnement et le soutien, à la fois pour les survivants eux-mêmes, et pour leur entourage” déclarait en avril dernier le ministre catalan de la Santé Josep Maria Argimon à l’occasion d’un plan de prévention du suicide. “70 % des personnes qui ont fait une tentative de suicide avaient consulté les systèmes de santé au cours des semaines ou des mois précédents, mais n’ont jamais exprimé leur idée. C’est pourquoi il y a toute une action de formation et de sensibilisation auprès des médecins de quartier (CAP) et du grand public”, a ajouté le ministre. Le suicide est la principale cause de mort non naturelle en Catalogne et la seconde chez les jeunes de 15 ans à 29 ans.

Concernant les territoires, les suicides ont augmenté de 30% au Pays basque par rapport à 2019. Cette hausse a également été constatée en Cantabrie et en Andalousie. En revanche, ils ont diminué en Aragon et aux Baléares, à hauteur de 10%.

Les tentatives qui cachent la forêt des suicides

L’Observatoire du suicide en Espagne évoque des études épidémiologiques qui ont conclu que les idées suicidaires pourraient affecter “entre 5% et 10% de la population espagnole” tout au long de leur vie. Cela signifie qu’en un an, il peut y avoir environ 80.000 tentatives de suicide sur le territoire national. Lors du confinement, les personnes déclarant avoir des idées suicidaires ont augmenté de 244% selon l’Observatoire.

L’Espagne a mis en place un numéro d’assistance qu’il est possible d’appeler anonymement et gratuitement, 24 heures sur 24 : le 900 20 20 10.

Recommandé pour vous