À Barcelone, grande mobilisation pour défendre le catalan à l’école

Par Camélia Balistrou
Publié le Mis à jour le
Barcelone manifestation

Ce samedi 18 décembre, des milliers de personnes sont descendues dans les rues de Barcelone pour défendre la langue catalane et revendiquer son apprentissage dans l’enseignement. 

Photos : AC/Equinox

L’usage du catalan à l’école cristallise encore le débat en Catalogne. Le Tribunal Supérieur de Justice de Catalogne (TSJC) a imposé un quota de 25 % d’usage obligatoire du castillan dans les écoles catalanes, le 17 décembre dernier. Une décision controversée pour les institutions catalanes. En effet, en réaction, la plateforme Som Escola a organisé ce samedi 18 décembre une grande manifestation sur le Passeig Lluís Companys, près de l’Arc de Triomf, pour clamer haut et fort l’importance de donner la priorité au catalan dans les établissements scolaires. Pour les manifestants, la scolarité devrait se faire intégralement en catalan, afin de continuer à faire vivre la langue, qui perd du terrain face à l’espagnol notamment à la télévision, sur les plateformes de streaming et dans de nombreux aspects de la vie quotidienne. L’immersion en catalan permet aussi de mieux intégrer les enfants venus d’autres régions ou pays.

Lire aussi : Tout comprendre à la polémique linguistique en Catalogne

De la place Tetuan est parti à 11 heures un cortège avec plus de 50 entités qui composent la plateforme Som Escola. Une marée verte en faveur de l’enseignement en catalan est ainsi descendue vers l’Arc de Triomf. La manifestation a rassemblé plusieurs milliers de Catalans de tous âges.

La langue catalane comme identité

En plus de la plateforme Som Escola, le mouvement est soutenu par l’Assemblée nationale catalane et la Coordination des Associations pour le Langue Catalane (CAL) dont le slogan est “Pour l’avenir du catalan et de l’école catalane, l’indépendance ! “.

manifestation barceloneDe nombreux leaders indépendantistes se sont pressés en tête de cortège, notamment le président catalan Pere Aragonès, la présidente du parlement Laura Borràs mais aussi Oriol Junqueras, Jordi Cuixart et Jordi Sanchez.

Recommandé pour vous