Pourquoi les Espagnols font-ils des blagues le 28 décembre ?

Par Clémentine Laurent
Publié le Mis à jour le Photo : Àlex Losada/Ajuntament

Le 28 décembre en Espagne est un peu comme le 1er avril, en France : tout le monde fait des farces, et on s’accroche des petits papiers dans le dos. Et pourtant, cette date fait référence à une terrible tragédie biblique.

Un Espagnol qui fait des farces toute la journée, en plein mois de décembre ? Tout est normal : dans la Péninsule ibérique, le 28 décembre est comparable au 1er avril en France. Les Espagnols (mais aussi les Latinoaméricains) font traditionnellement quelques blagues à leurs amis ou leur famille, comme accrocher des petits bonhommes en papier (et pas des poissons) dans le dos de quelqu’un.

C’est donc une journée amusante et qui respire plutôt la bonne humeur, chaque année. Et pourtant, le 28 décembre commémore un événement radicalement différent. Une date tragique, faisant référence à des assassinats…

Le 28 décembre, jour des « innocents » en Espagne

Le 28 décembre, ou « jour des Saints Innocents » (‘Día de los Santos Inocentes’), rappelle un terrible événement dans la religion catholique : une vague d’assassinats ordonnée par le roi d’Israël, Hérode I, dans l’Évangile de Matthieu.

Hérode avait appris par les Rois Mages qu’allait naître un enfant dans la région de Bethléem, et qu’il serait le futur roi d’Israël. Il souhaitait donc se débarrasser de ce nourrisson encombrant et conserver son trône ; il tenta alors de soutirer quelques informations aux Rois Mages sur le lieu de naissance exact du Christ, sans succès.

Fou de rage, le roi demanda alors à ses soldats de tuer tous les enfants de moins de deux ans qu’ils puissent trouver à Bethléem et dans les alentours, car il ne savait pas exactement où Jésus était né. Depuis, l’Église catholique commémore le jour des Saints Innocents, ces enfants qui ont été assassinés.

28 décembre espagnePhoto : façade de la Nativité de la Sagrada Família/Canaan

Cette tragédie est d’ailleurs représentée par une sculpture, sur la façade de la Nativité de la Sagrada Família de Barcelone.

Mais il y a un problème dans le récit : Matthieu ne situe pas la tragédie au 28 décembre (ou son équivalent, puisque nous n’avions pas le même calendrier), mais juste après l’arrivée des Rois Mages devant l’enfant Jésus, que l’Église date au 6 janvier.

Une fête similaire, en France

Pourquoi, alors, célébrer les Saints Innocents le 28 décembre ? Il existe une possible explication, liée à la Fête des Fous. C’était un événement en France qui se tenait durant le mois de décembre, au Moyen-Âge. Mais cette célébration n’est pas vraiment liée à la religion catholique, c’est même plutôt le contraire : la Fête des Fous viendrait des Saturnales, la célébration du solstice d’hiver dans la Rome antique.

Durant la Fête des Fous, tout était plus ou moins permis et tout le monde pouvait se dédouaner de ses actes, souvent des farces. C’est d’ailleurs ce que Victor Hugo représente dans son célébrissime roman Notre-Dame de Paris.

Ce serait pour « calmer » les excentricités de la Fête des Fous que l’Église aurait décrété la célébration des Saints Innocents le 28 décembre, afin de donner une connotation plus religieuse et sérieuse à l’événement.

De la tragédie à la comédie

La question la plus étrange demeure : pourquoi célébrer une tragédie par des farces ?

28 décembre espagnePhoto : EFE

Selon certaines sources, ces blagues viendraient des ruses qu’ont utilisées les parents de Bethléem pour cacher leurs enfants face aux soldats du roi Hérode. On peut même faire le rapprochement avec le petit bonhomme de papier que les Espagnols s’accrochent dans le dos, qui pourrait faire référence aux enfants, les « Saints Innocents ». On peut aussi lier les farces à la Fête des Fous, à l’occasion de laquelle elles étaient monnaie courante.

Aujourd’hui, le 28 décembre en Espagne est littéralement comme le 1er avril en France et d’autres pays du monde : les Espagnols se font des farces, s’accrochent des petits bonhommes de papier dans le dos, et les journaux et médias publient quelques fausses informations humoristiques. Le fait que cette célébration se tienne le 28 décembre permet aussi aux Espagnols de continuer à s’amuser, durant la longue période de fêtes de fin d’année, dans le pays.

À lire aussi : Voici pourquoi le 8 décembre est férié en Espagne

Recommandé pour vous