Les Barcelonais veulent moins de voitures dans leur ville

Par Vanille Dujardin
Publié le Mis à jour le
Barcelone sans voiture - durable

Trois quarts des Barcelonais sont favorables à une réduction du nombre de voitures à Barcelone. C’est une des conclusions du baromètre semestriel de la mairie de Barcelone. Celui-ci démontre également qu’un grand nombre de la population s’inquiète de la situation climatique actuelle et considère les mesures de durabilité prises par la ville « adéquates mais insuffisantes ».

Ras-le-bol des voitures à Barcelone ? C’est ce que pensent les trois quarts des Barcelonais. Selon le baromètre municipal de décembre, les habitants sont favorables à une réduction du nombre de voitures dans la capitale catalane afin de laisser plus d’espace aux piétons. Parmi les personnes interrogées, près de 85% se font du souci à propos de la crise climatique et 47% estiment les mesures du gouvernement municipal de la ville « adéquates mais insuffisantes ».

Actions individuelles

Environ 95% des personnes interrogées estiment qu’il faudrait davantage promouvoir les transports publics, ce qui fait du sujet une priorité selon l’enquête. Les autres mesures mises en avant sont: la réduction de l’émission de CO2 due au trafic dense de la ville, la réduction des déchets et l’encouragement du recyclage. Près de deux tiers des répondants souhaitent également un élargissement des pistes cyclables afin de pouvoir parcourir la ville sur deux-roues, en toute sécurité.

Les répondants dressent donc une longue liste de priorités pour rendre leur ville plus durable, mais ils sont également prêts à faire plusieurs concessions individuelles. L’enquête démontre que près de 85% des personnes interrogées sont, entre autres, prêtes à acheter local malgré le prix plus élevé. Une grande majorité supporterait également le surcoût lié à l’achat d’aliments bios, de vêtements durables ainsi que la réduction de la consommation de viande. Côté déplacements, les Barcelonais ne veulent pas uniquement une mise en avant des transports publics et du vélo, mais 53% seraient prêts à acheter une voiture électrique, malgré son prix élevé.

A lire aussi: Barcelone en vélo : les nouvelles pistes cyclables

Recommandé pour vous