A Barcelone, des discothèques ouvertes malgré l’interdiction

Par Clémentine Laurent
discothèques de barcelone

Des jeunes, dansant les uns près des autres au rythme de la musique et sans masque. On dirait une vidéo datant d’avant 2020, et pourtant la scène a bien eu lieu il y a quelques jours à Barcelone.

Photo : Opium Barcelona/Facebook, décembre 2021

La radio espagnole Cadena Ser a révélé des images montrant l’intérieur de discothèques de Barcelone, censées être fermées, où les clients dansent malgré les restrictions en vigueur en Catalogne. Ces vidéos ont été tournées le vendredi 7 janvier dernier dans des discothèques très connues du front de mer à Barcelone.

Malgré la fermeture obligatoire des boîtes de nuit en Catalogne depuis le 24 décembre, pour freiner la propagation du Covid-19, certaines discothèques continuent donc à ouvrir leurs salles, et ce sous couvert de leur licence de restauration.

Les discothèques de Barcelone parlent de « restauration »

Interrogées par le média, les établissements et leurs propriétaires nient catégoriquement fonctionner comme « discothèques » actuellement. « Nous proposons uniquement un service de restauration », affirme le groupe propriétaire du Pacha et de l’Opium. « Les gens retirent leur masque quand ils sont à table pour boire et le remettent pour circuler dans la salle. » À l’entrée, le passe sanitaire est exigé, et parfois un document d’identité.

discothèques de barcelonePhoto : Discothèque Opium à Barcelone, images de la Cadena Ser du vendredi 7 janvier 2022

Mais les vidéos de la Cadena Ser parlent d’elles-mêmes : on y voit des centaines de jeunes, la plupart étrangers, danser sur un son de DJ jusqu’à 1 heure du matin, heure du début du couvre-feu. On lit très clairement le nom de la discothèque, « Opium », sur un écran dans la vidéo, et la scène est la même dans d’autres établissements comme le Pacha, le Shoko ou encore le Bestial Beach.

Le syndicat des discothèques FECASARM, de son côté, reconnaît la difficulté de faire respecter les mesures sanitaires aux clients. « On ne peut pas engager une personne pour contrôler chaque client, ni demander à tout le monde de porter le masque tout le temps, même si on essaye », déclarent-ils à la Cadena Ser. Mais selon celle-ci, même de nombreux employés du personnel des discothèques citées ne portent pas de masque.

Contactée par le média, la mairie de Barcelone assure avoir mené plusieurs contrôles dans ces discothèques et n’avoir remarqué aucune entorse aux mesures sanitaires en vigueur. Le conseil municipal appelle à la responsabilité des clients, ainsi que des propriétaires des établissements.

À lire aussi : Les discothèques de Catalogne sous le choc de la fermeture

Recommandé pour vous