🔴 L’Espagne active la 4ème dose de vaccin

Par Clémentine Laurent
Covid Espagne

Le Ministère de la Santé a annoncé l’ouverture de la quatrième dose de vaccin en Espagne, pour les personnes immonudéprimées, ainsi que la réduction du temps entre les doses à 5 mois.

Photo : Salut

L’Espagne passe un nouveau cap dans sa stratégie vaccinale contre le Covid-19. Quelques jours à peine après avoir étendu la troisième dose à tous les adultes à partir de 18 ans, le Ministère de la Santé a annoncé l’ouverture de la quatrième dose, mais pour un groupe de personnes encore restreint.

Selon le gouvernement, “Les personnes qui ont reçu une dose additionnelle de vaccin ARN messager, car incluses dans le groupe 7 ou qui suivent un traitement de médicaments immunodépresseurs, recevront une dose de rappel 5 mois après leur dernière dose.”

Le groupe 7 inclut notamment les patients suivant une chimiothérapie ou radiothérapie, ayant reçu ou attendant une greffe, atteints du syndrome de Down, c’est-à-dire de manière générale les personnes immunodéprimées ; environ 120 000 personnes sont concernées dans le pays. Elles recevront une dose de vaccin ARN messager, Pfizer ou Moderna.

5 mois entre les deux doses

Ce groupe ayant reçu la troisième dose de vaccin en septembre dernier, les injections de quatrième dose devraient commencer en février. 

Car, autre annonce du gouvernement : le temps d’attente entre la deuxième et la troisième dose a également été réduit à 5 mois, au lieu de 6, et ce pour tous. 

D’autre part, les personnes qui doivent voyager pour leurs études ou leur travail peuvent également recevoir une dose additionnelle, mais uniquement si cela est nécessaire au voyage, et en le justifiant.

Coup d’accélérateur du vaccin en Espagne

Cette annonce démontre une véritable accélération du gouvernement espagnol, alors qu’il y a une semaine encore seuls les plus de 40 ans pouvaient recevoir une troisième dose. Après plusieurs mois, les vaccins perdent progressivement en efficacité contre le virus, a expliqué la ministre de la Santé Carolina Darias lors de la conférence de presse.

Mais l’ouverture de nouvelles injections fait débat, dans la Péninsule ibérique. Alors que certains pays comme le Chili ou Israël ont commencé à administrer la quatrième dose de vaccin, des experts se montrent sceptiques sur l’utilité d’enchaîner les doses. “D’un point de vue d’immunologie basique, penser à administrer une quatrième dose en moins d’un an n’a aucun sens”, déclare à la RTVE l’immunologue Alfredo Corell. 

En Espagne, 16,8 millions de personnes ont reçu pour l’instant une troisième dose de vaccin contre le Covid-19.

À lire aussi : L’Espagne ouvre la 3ème dose pour tous les adultes

Recommandé pour vous